WikiLeaks : Julian Assange ne quittera pas l'ambassade d'Equateur à Londres de sitôt, assure son avocate | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Julian Assange ne quittera pas l'ambassade d'Equateur à Londres de sitôt assure son avocate
Julian Assange ne quittera pas l'ambassade d'Equateur à Londres de sitôt assure son avocate
©Reuters

Pas si vite !

WikiLeaks : Julian Assange ne quittera pas l'ambassade d'Equateur à Londres de sitôt, assure son avocate

Selon Jennifer Robinson, aucune date ne pourra être avancée tant que le fondateur de WikiLeaks n'aura pas reçu la garantie de ne pas être extradé aux Etats-Unis. Or "ce n'est toujours pas le cas", a-t-elle indiqué.

Lundi 18 août, Julian Assange faisait le buzz, déclarant qu'il quitterait l'ambassade d'Equateur à Londres où il est réfugié depuis 26 mois "sous peu". Ce mardi 19 août, l'une de ses avocates a tenu à modérer les propos du fondateur de WikiLeaks. "Il est très difficile de donner un calendrier" de cette sortie d'ambassade a déclaré Jennifer Robinson. Selon elle, aucune date ne pourra en effet être avancée tant qu'Assange n'aura pas reçu la garantie de ne pas être extradé aux Etats-Unis. Il partira "dès qu'auront été négociées les conditions permettant à Julian de quitter l'ambassade avec l'assurance que l'asile politique dont il bénéficie, et qui le protège du risque d'extradition vers les Etats-Unis, sera respecté", a-t-elle expliqué au groupe audiovisuel public australien ABC. "Et ce n'est toujours pas le cas", a-t-elle ajouté.

Réfugié depuis l'été 2012 à l'ambassade d'Equateur, Julian Assange bénéficie depuis de "l'asile politique". Il refuse de répondre aux convocations de la justice suédoise dans le cadre d'une enquête pour violences sexuelles dont il est accusé par deux jeunes femmes. Par ailleurs, il redoute d'être extradé vers les Etats-Unis et d'y être jugé pour avoir publié des centaines de milliers de documents secrets du gouvernement et de l'armée américaine.

Ce "grand nombre de procédures judiciaires en cours en Suède, et l'enquête menée par un grand jury aux Etats-Unis" contre WikiLeaks compliquent sérieusement la situation d'Assange, rappelle Jennifer Robinson. "Nous souhaitons tous le voir sortir le plus vite possible. Il est enfermé depuis plus de deux ans et les circonstances et les conditions à l'intérieur (de l'ambassade) ne sont pas géniales", a-t-elle dit sans donner plus de détails.

Lu sur RTL

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !