Vivendi : Jean-Marie Messier condamné à 10 mois de prison avec sursis pour abus de biens sociaux | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Vivendi : Jean-Marie Messier condamné à 10 mois de prison avec sursis pour abus de biens sociaux
©

Décision

Vivendi : Jean-Marie Messier condamné à 10 mois de prison avec sursis pour abus de biens sociaux

Il a aussi été condamné par la cour d’appel de Paris à verser 50 000 euros d’amende.

Il y avait abus de bien sociaux. La justice a tranché et a condamné Jean-Marie Messier dans l'affaire Vivendi. L'homme d'affaires se voit infliger 10 mois de prison avec sursis et une amende de 50 000 euros. Il avait tenté d'obtenir un parachute de 18,6 milions d’euros sans l’aval du conseil d’administration de l'entreprise. Le parquet général avait proposé vingt mois de prison avec sursis. La cour d'appel de Paris a donc allégé la peine.

"Cette décision met fin à la légende selon laquelle Vivendi aurait été mal géré. Jean-Marie Messier a démontré que rien de ce qu'il avait fait durant la gestion de Vivendi n'était blâmable ou coupable. Les actionnaires n'ont jamais été trompés" a dit son avocat, Me Francis Szpiner. Jean-Marie Messier se pourvoira toutefois en cassation.

En première instance, les juges avaient qualifié Jean-Marie Messier de "prestidigitateur de dettes", considérant qu'il avait trompé le public. Par ailleurs, l’ancien PDG a été relaxé dans l’affaire autour de la communication trompeuse qu’il aurait mené pour manipuler les marchés entre 2000 et 2002.

 

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !