Virginie Calmels : "Je rejoins Laurent Wauquiez" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Virginie Calmels : "Je rejoins Laurent Wauquiez"
©NICOLAS TUCAT / AFP

Tourner casaque

Virginie Calmels : "Je rejoins Laurent Wauquiez"

Dans le JDD, la jupppéiste Virginie Calmels annonce son ralliement à Laurent Wauquiez dans la bataille pour la présidence de des Républicains.

Quelques jours après l'annonce de sa candidature à la présidence des Républicains, Laurent Wauquiez enregistre déjà le soutien d'une alliée de poids de symbolique : Virginie Calmels, première adjointe d'Alain Juppé à la mairie de Bordeaux. Dans une interview au JDD, elle indique avoir répondu "à la main tendue par Laurent Wauquiez de rassembler en laissant chacun être ce qu’il est."

Evoquant le sentiment de surprise que peut susciter son ralliement, elle précise : "Alain Juppé m’a dit n’avoir aucune objection sur ma décision et il m’aurait demandé de ne pas le rejoindre, je ne l’aurais pas fait", assure-t-elle. "Il a lui-même exposé ses lignes rouges pour rester au sein de LR et elles ne sont pas franchies par Laurent Wauquiez". 

Laurent Wauquiez "a le leadership, l'énergie, le courage", souligne-t-elle, avant d'ajouter : "Nos sensibilités diffèrent mais notre socle économique, régalien et éducatif est semblable. Avec lui, nous allons rassembler autour des axes forts : l'humanité, la liberté et la sécurité".

"Je suis juppéiste. Je suis libérale. Et je l'assume. Mon tempérament et mon parcours prouvent que je ne suis pas dénaturable", déclare-t-elle. Pour cette proche d'Alain Juppé, ces différences, c'est "ce qui fait notre force. Nous sommes complémentaires. En vision politique, en expérience professionnelle, en histoire personnelle… De surcroît, comme libérale assumée, j'ai le souhait que ce courant d'idées prenne toute sa place dans le débat d'idées à venir."

 

Lu dans Le JDD

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !