Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Un attentat déjoué contre un rassemblement à Villepinte d'un parti iranien opposé au régime
©Zakaria ABDELKAFI / AFP

Coopération des services

Un attentat déjoué contre un rassemblement à Villepinte d'un parti iranien opposé au régime

Deux belges d'origine iranienne sont soupçonnés d'avoir voulu mener une attaque terroriste lors d'une conférence, organisée le 30 juin à Villepinte par les Moudjahidines du Peuple iranien (MEK).

Un attentat a été déjoué contre le Parc des expositions de Villepinte en Seine-Saint-Denis. Deux Belges d'origine iranienne ont en effet été placés sous mandat d'arrêt par un juge d'instruction d'Anvers pour tentative d'assassinat terroriste et de préparation d'une infraction terroriste. Cette information a été dévoilée par le parquet fédéral belge dans un communiqué. 

Les deux suspects, Amir S. et son épouse Nasimeh N. (nés en 1980 et 1984), sont soupçonnés d'avoir voulu attaquer une conférence organisée le 30 juin 2018 à Villepinte, en France. Cette grande réunion était organisée par les Moudjahidines du Peuple iranien (MEK). Cette organisation est, en réalité, un parti d'opposition iranien fondé en 1965. Il a été interdit par le gouvernement iranien en 1981. 

Près de 25 000 personnes étaient réunies lors de cette conférence à Villepinte, selon des informations du parquet belge. 

D'après des informations de France 2, les enquêteurs français redoutent que les services secrets iraniens soient derrière la préparation de cet attentat. 

Le couple a été arrêté par les unités spéciales de la police de Woluwe-Saint-Pierre, à bord de leur voiture. 500 grammes de TATP ainsi qu'un mécanisme de mise à feu ont été découverts lors de la fouille du véhicule. 

Selon le parquet belge, l'attentat a pu être évité grâce à l'étroite coopération entre la justice et les services de police belges ainsi qu'avec les autorités judiciaires françaises et allemandes. Le renseignement américain aurait également contribué à leur arrestation, selon des informations de France 2.

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !