Vidéo de propagande de l'Etat islamique : selon Edward Snowden, le message crypté est "un faux" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Vidéo de propagande de l'Etat islamique : selon Edward Snowden, le message crypté est "un faux"
©Reuters

Les experts ont parlé

Vidéo de propagande de l'Etat islamique : selon Edward Snowden, le message crypté est "un faux"

Diffusé le 24 janvier, le court-métrage mettant en scène les terroristes du 13 novembre sous la narration d'Abdelhamid Abaaoud, a été entrecoupé de messages chiffrés sur fonds noirs.

Que signifie la série de caractères blancs sur laquelle s'ouvre et s'achève la dernière vidéo de propagande de l'Etat islamique ? Diffusé le 24 janvier, le court-métrage mettant en scène les terroristes du 13 novembre sous la narration d'Abdelhamid Abaaoud, a été entrecoupé de messages chiffrés sur fonds noirs, que signifient-ils ? Certains auront reconnu la mention "Begin PGP Message" qui signale un message chiffré selon le logiciel de chiffrement gratuit Pretty Good Privacy (PGP).  "Le système prend le texte en clair et le mélange à une clef de chiffrement via une opération mathématique suffisamment complexe pour que le texte soit brouillé", explique Jérôme Robert, directeur marketing du cabinet Lexsi, cité par RTL.

Selon Edward Snowden, l'ancien informaticien à l'origine des révélations sur la suveillance de masse américaine, "l'email crypté de la vidéo de l'EI est un faux. Si un officiel y réagit comme s'il s'agissait d'un vrai, réfutez-le". Mettant en évidence plusieurs incohérences, Snowden a pointé des anomalies dans l'alphabet hexadécimal utilisé. Chaque clé numérique doit en effet posséder un identifiant composé de caractères hexadécimaux, c'est à dire de chiffres de 0 à 9 et de lettres de A à F.

Dans ce cas, "l'identifiant affiché dans la vidéo comporte la lettre O au lieu du chiffre 0 ainsi que la lettre H. Comme le dit Snowden, ces caractères n'existent pas dans l'alphabet hexadécimal. Il est évident que c'est un fake" note François Paget, secrétaire général adjoint du Clusif, le club de sécurité de l'information français, cité par nos confrères. En outre, ce message crypté que l'Etat islamique prétend avoir envoyé à ses djihadistes pour organiser les attentats de Paris est peu crédible. En témoigne sa date de création : le 16 novembre, soit trois jours après les attaques. 
Lu sur RTL

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !