Valérie Pécresse se félicite des bons chiffres du tourisme à Paris et dans la région en 2018 | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Valérie Pécresse se félicite des bons chiffres du tourisme à Paris et dans la région en 2018
©ERIC PIERMONT / AFP

Sur-tourisme ?

Valérie Pécresse se félicite des bons chiffres du tourisme à Paris et dans la région en 2018

La présidente de la région Ile-de-France s’est confiée à nos confrères du Monde sur la question du sur-tourisme suite aux excellents chiffres de la fréquentation touristique à Paris. Selon Valérie Pécresse, certaines destinations "ne sont pas assez mises en valeur" et de nombreux efforts peuvent encore être menés.

Paris et sa région ont accueilli un nombre de touristes record en 2018, avec 35 millions d'arrivées hôtelières enregistrées. Ce chiffre correspond à une progression de 3,6% en un an, malgré le mouvement des Gilets jaunes en novembre et en décembre. La croissance du tourisme en région parisienne l'an dernier est liée au nombre de visiteurs étrangers, qui ont, pour la première fois, été plus nombreux que les Français (17,6 millions, contre 17,5 millions). Les Américains étaient les plus nombreux, devant les Britanniques et les Allemands. Ces données, dévoilées le jeudi 14 février, représentent une fréquentation historique pour l’année 2018. 

Face à cette question du "sur-tourisme", l’accès à certaines zones touristiques est souvent évoqué dans les débats. Plus de dix millions de personnes se sont par exemple déplacées au Louvre (25 % de plus que l’année précédente). L’essor d’Airbnb suscite aussi des préoccupations. La maire de Paris Anne Hidalgo a décidé d’attaquer en justice la plate-forme et réclame 12,5 millions d’euros en raison d’annonces jugées illégales.

Valérie Pécresse, la présidente Les Républicains de la région, s’est confiée à nos confrères du Monde sur cette question du "sur-tourisme" et des bons résultats pour Paris et sa région. Elle ne craint pas un envahissement touristique. 

"Il n’y a pas de sur-tourisme en Ile-de-France. Nos infrastructures sont au contraire sous-utilisées. Des destinations comme Vaulx-le-Vicomte [Seine-et-Marne], la maison de Van Gogh à Auvers-sur-Oise [Val-d’Oise] ou celle de Cocteau à Milly-la-Forêt [Essonne] ne sont pas assez mises en valeur. Donc il faut y aller à fond".  

Valérie Pécresse a précisé que selon une étude réalisée pour le Comité régional du tourisme, "seuls 3 % des Franciliens sont hostiles à l’essor du tourisme, contre 20 % à Venise ou Amsterdam. On peut augmenter la fréquentation sans crainte de rejet". 

En 2019, Valérie Pécresse espère que la région attirera encore plus de touristes. 

Face à la crise des Gilets jaunes et à ses conséquences pour le tourisme, la région annonce un "plan de relance" visant notamment à séduire les clients français, espagnols et chinois. Il passera par des actions de communication, mais aussi par l’ouverture ou la modernisation d’une douzaine de points d’accueil des touristes à Orly, Roissy ainsi que dans les grandes gares. 

Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !