Utilisation des églises comme lieu de culte musulman : "ne pas jouer avec les symboles" dit l'évêque de Pontoise | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Utilisation des églises comme lieu de culte musulman : "ne pas jouer avec les symboles" dit l'évêque de Pontoise
©Reuters

Non merci

Utilisation des églises comme lieu de culte musulman : "ne pas jouer avec les symboles" dit l'évêque de Pontoise

Interrogé sur RTL, Stanislas Lalanne qui est aussi représentant de la conférence des évêques de France, explique qu'il faut trouver des solutions pour offrir des lieux de culte décents aux musulmans.

"Je suis tout à fait opposé à ce que les églises soient cédées aux musulmans et transformées en mosquées". La réponse est claire et directe. Stanislas Lalanne, évêque de Pontoise et représentant de la conférence des évêques de France, a affirmé lundi soir sur RTL qu'il n'appréciait pas les propos de Dalil Boubakeur. Quelques heures plus tôt, le recteur de la Grande Mosquée de Paris suggérait que les musulmans puissent utiliser les églises vides.

Sujet polémique, Stanislas Lalanne n'a pour autant pas voulu se livrer aux moindres jugements et a expliqué qu'il fallait trouver des solutions pour offrir des lieux de culte décents aux musulmans. "Je perçois bien leur besoin de bénéficier de lieux de culte pour se réunir pour la prière... C'est une vraie question mais la proposition de monsieur Boubakeur était une mauvaise réponse" a dit l'évêque ajoutant : "la liberté de culte doit être assurée et garantie. Il faut trouver des solutions. Je pense que nous avons à travailler ensemble pour que les liens fraternels, d'amitié et de confiance mutuelle s'approfondissent entre différentes communautés et qu'il faut trouver des solutions".

Enfin, pressé de préciser pourquoi il refusait l'idée de Dalil Boubakeur, Stanislas Lalanne a expliqué : "les églises construites avant 1905 sont affectées au culte catholique, deuxièmement même si certaines églises, surtout en monde rural, ne servent pas tous les dimanches, elles sont utilisées par les communautés chrétiennes pour les célébrations de mariage, de baptême ou d’obsèques (...) Troisièmement, on ne doit pas jouer avec les symboles (...) Les lieux ont de la mémoire, ce sont des générations et des générations qui sont venues prier..."

Lu sur RTL.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !