Une élue LREM se plaint de devoir vendre sa voiture à cause des "réflexions" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Une élue LREM se plaint de devoir vendre sa voiture à cause des "réflexions"
©Reuters

Déception

Une élue LREM se plaint de devoir vendre sa voiture à cause des "réflexions"

"Avec mon mari on aime les belles bagnoles", confie-t-elle.

Et voilà ! Il semblerait que les macronistes sont de moins en moins heureux… En rejoignant Emmanuel Macron, ils ont renoncé à leurs salaires confortables, vie de famille heureuse et même aux véhicules...

Dans les colonnes de Sud Ouest, Véronique Hammerer, une députée LREM, se plaint de devoir vendre sa voiture. "J’ai acheté il y a quelques temps une Coccinelle, un vrai bijou. Mais je vais la revendre", raconte-t-elle. Et de préciser : "On en a discuté avec des amis et des militants : une députée en décapotable, ce n’est pas possible…". Un statut qui a également empêché son époux d'acheter un véhicule. "Avec mon mari on aime les belles bagnoles. Il voulait justement remplacer son Santa Fe de 12 ans d’âge par une Porsche Cayenne, je lui ai dit de ne pas le faire, sinon j’entends déjà les réflexions, il y a aura toujours des gens malveillants", lance-t-elle à Sud Ouest. "C’est terrible en même temps !", estime-t-elle.

Lu sur Sud Ouest

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !