Une élue LREM au cœur d'une polémique | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Une élue LREM au cœur d'une polémique
©GEORGES GOBET / AFP

Moralisation de la vie publique

Une élue LREM au cœur d'une polémique

La députée serait à la recherche d'un assistant parlementaire pour travailler "aux côtés de son conjoint".

Une annonce publiée le 6  juillet par la députée LREM de la 8e circonscription de Gironde suscite l'intérêt. Sophie Panonacle a publié une offre d’emploi sur le site de l’Apec pour recruter un assistant parlementaire en circonscription. Jusqu'ici tout va bien. Le seul hic, dans la description du poste, la députée macroniste précise que son futur collaborateur travaillera aux côtés de…son mari : "Sous l’autorité directe de la Députée et aux côtés de son conjoint, directeur de cabinet (bénévole), d’une assistante cheffe de cabinet, vous les assistez et les secondez". Certes, le texte précise bien que l'époux de Sophie Panonacle est bénévole, mais qu'en dit à ce sujet le projet de loi de la moralisation de la vie publique ? On n'en sait rien, toutefois il semblerait que depuis le Penelopegate et l'affaire du MoDem, les députés sont très attentifs.

Un autre point attire également l'attention. D’après un portrait de France Bleu Gironde, que cite "Brain Magazine", c’était le mari de Sophie Panonacle qui devait être candidat dans ce territoire recouvrant le bassin d’Arcachon. "Mais le couple a entendu le message du président de la République sur la nécessité de la parité à l'Assemblée. C'est donc Sophie Panonacle qui a remplacé son mari comme candidat LREM", précise France Bleu. C'est probablement pour ça que Monsieur Panonacle est devenu l'assistant de son épouse…

Lu sur 20Minutes

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !