Une action anti-migrants menée dans les Alpes | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Une action anti-migrants menée dans les Alpes
©ROMAIN LAFABREGUE / AFP

Frontières

Une action anti-migrants menée dans les Alpes

Une centaine de militants de Génération identitaire bloquent le col de l’Échelle (Hautes-Alpes), point de passage de migrants.

Menée avec drapeaux, barrières, et même deux hélicoptères et de drones, l'action est spectaculaire : une centaine de militants du mouvement d’extrême droite Génération identitaire bloquent ce samedi le col de l’Echelle (Hautes-Alpes), point de passage de migrants. Leur but : "veiller à ce qu’aucun clandestin ne puisse rentrer en France".

Le lieu a été choisi car il s'agit d'un "point stratégique de passage des clandestins", explique un porte-parole du groupe, Romain Espino. "Nous dénonçons un manque de courage des pouvoirs publics. Avec un peu de volonté, on peut contrôler les migrations. Nous allons prendre possession du col et veiller à ce qu’aucun clandestin ne puisse entrer en France. Nous allons expliquer aux migrants que ce qui n’est pas humain c’est de leur faire croire que traverser la Méditerranée ou grimper le col enneigé n’est pas dangereux. Ils ne vont pas trouver l’Eldorado, c’est immoral. Ceux qui en payent les frais, ce sont les Français", ajoute-t-il.

Le groupe de militants, composé majoritairement de Français, mais aussi d'Italiens, de Hongrois, de Danois, d'Autrichiens, d'Anglais et d'Allemands a pris position sur le col après une ascension commencée après 9 heures. Ils prévoient de passer la nuit au col.

Le groupe Génération identitaire, qui s'était fait connaître en occupant le toit d'une mosquée en construction à Poitiers, a déjà mené une action contre l'immigration illégale : en juillet 2017, il avait affrété un navire en Méditerranée pour dissuader les ONG de secourir les clandestins en mer.

Lu dans Ouest-France

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !