Un tiers des 18-25 ans se disent prêts à voter pour Marine Le Pen en 2017 | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Selon l'étude de l'Ifop, François Hollande serait battu dans tous les cas de figure si les jeunes étaient les seuls à voter.
Selon l'étude de l'Ifop, François Hollande serait battu dans tous les cas de figure si les jeunes étaient les seuls à voter.
©Reuters

Opinion

Un tiers des 18-25 ans se disent prêts à voter pour Marine Le Pen en 2017

Lors des élections régionales de décembre 2015, 34 % des 18-30 ans avaient accordé leur confiance aux candidats FN au premier tour.

Selon les résultats d'un sondage de l'Ifop réalisé pour l'Association nationale des conseils d'enfants et de jeunes (Anacej) et publié mardi 3 mai par Le Monde, entre 27 et 31% des 18-25 ans se disent prêts à voter pour le Front national à la prochaine élection présidentielle. Marine Le Pen battrait l'ensemble des autres candidats si cette classe d'âge était la seule à voter. 

Lors des élections régionales de décembre 2015, 34 % des 18-30 ans avaient accordé leur confiance aux candidats FN au premier tour, d'après un sondage de Harris Interactive pour le quotidien 20 Minutes. 

Selon l'étude de l'Ifop, François Hollande serait battu dans tous les cas de figure sur cette tranche de l'électorat. "Le vote jeune de gauche a été capté par Jean-Luc Mélenchon", note Frédéric Dabi, directeur général adjoint de l'Ifop. Manuel Valls souffrirait par ailleurs lui aussi de la mauvaise image véhiculée par le chef de l'État : "Manuel Valls s'est hollandifié, il a perdu sa singularité sur l'échiquier de l'offre politique. À gauche, c'est Emmanuel Macron qui aujourd'hui incarne le renouvellement", analyse Frédéric Dabi, cité par Le Monde.

>>>> À lire aussi : L'union des patriotes réclamée par Marine Le Pen préfigure-t-elle une stratégie nouvelle d'alliance des droites ?

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !