Un porte-parole de LREM démissionne après une polémique sur d'anciens tweets injurieux | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Un porte-parole de LREM démissionne après une polémique sur d'anciens tweets injurieux
©

Bye bye

Un porte-parole de LREM démissionne après une polémique sur d'anciens tweets injurieux

Ryan Nezzar a justifié sa décision sur Twitter, déclarant vouloir "préserver" le mouvement présidentiel.

Il a préféré jeter l’éponge. Fraîchement nommé au poste de porte-parole de La République en marche (aux côtés de Laetitia Avia et de Gabriel Attal), Ryan Nezzar a annoncé sa démission du mouvement lundi soir, après avoir été épinglé pour d'anciens tweets injurieux envers des personnalités politiques.

"Ces derniers jours, des tweets que j'ai publiés entre 2011 et 2013 lorsque j'étais étudiant à Sciences Po ont suscité une vive polémique, mais aussi des déceptions", a-t-il écrit dans un communiqué publié sur Twitter. "Afin de préserver notre mouvement, mais aussi mes proches, j'ai indiqué à Christophe Castaner ma décision de démissionner de mes fonctions".

En 2013, Ryan Nezzar, qui est devenu par la suite professeur d’économie à l’université Paris-Dauphine, avait utilisé d’un langage particulièrement fleuri pour nommer ses opposants politiques : "fiotte" pour Alain Juppé ou encore "petite pute" pour Jean-François Copé. Selon des "indiscrets" révélés par RTL, Christophe Castaner aurait soutenu le jeune homme en privé, évoquant pour l'excuser "son vocabulaire de jeune de Montreuil". Mais le délégué général du mouvement présidentiel avait déclenché par la même occasion une nouvelle polémique.

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !