Un million de travailleurs français vivent en dessous du seuil de pauvreté | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Un million de travailleurs français vivent en dessous du seuil de pauvreté
©JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP

Rapport sur les inégalités

Un million de travailleurs français vivent en dessous du seuil de pauvreté

La pauvreté et les inégalités ont augmenté en France ces dix dernières années, selon un rapport dévoilé ce mardi par l’Observatoire des inégalités. La précarisation de l’emploi est notamment la principale cause.

Selon un nouveau rapport de l’Observatoire des inégalités, la pauvreté en France est alimentée par une "précarité de l’emploi". Ce document a été dévoilé ce mardi. Selon le rapport, une augmentation du taux de pauvreté et des inégalités est constatée sur ces dix dernières années. L’Observatoire des inégalités vient de dévoiler la troisième édition de ce rapport d’expertise indépendant. Publié tous les deux ans, il dresse les évolutions des inégalités dans de nombreux domaines, des revenus à l’école, en passant par la santé, le logement, les inégalités entre les femmes et les hommes comme entre milieux sociaux. 

D’après le nouveau rapport, un million de personnes exercent un emploi mais ont malgré tout un niveau de vie inférieur au seuil de pauvreté, établi par l’Observatoire à 50% du revenu médian (soit 855 euros par mois pour une personne seule) et à 60% par l’Insee (1.026 euros). 

Le "taux de précarité" des travailleurs était de 13,6% en 2017, contre 12% dix ans plus tôt selon l’Observatoire, qui considère cette progression comme "un phénomène nouveau et inquiétant". L’augmentation des contrats à durée déterminée, d’intérim et d’apprentissage participerait à ce phénomène. 

Plus de huit millions de personnes sont recensées dans le rapport comme "en situation de mal-emploi", soit au chômage ou en "contrat précaire".

Entre 2006 et 2016, le nombre de personnes pauvres vivant sous le seuil établi à 50% du revenu médian est passé de 4,4 à 5 millions, soit "600.000 pauvres de plus en dix ans". Leur nombre est de 8,8 millions si l’on se réfère au seuil de l’Insee. 

L’écart de niveau de vie moyen entre les 10% les plus riches et les 10% les plus pauvres est de 4.000 euros mensuels. 

La France reste néanmoins, grâce à son modèle social, l’un des pays d’Europe qui enregistre le taux de pauvreté le plus faible, à 6,8% au seuil à 50% en 2015 selon Eurostat, derrière les Pays-Bas (6,6%) et la Finlande (4,9%), mais devant l’Allemagne et le Royaume-Uni (10%).

Sud-Ouest

Le sujet vous intéresse ?

À Lire Aussi

Inégalités en France : comment les jeunes sont devenus les premières victimes de la pauvretéHausse 2018 : comment l’immobilier aggrave frustrations et inégalités en France sans que personne ne semble vraiment s’en émouvoirCe biais statistique qui explique pourquoi la redistribution en France est loin d’être aussi efficace qu’on le croyait pour corriger les inégalitésAngoisse économique et territoriale pour les classes moyennes : voilà pourquoi il n’y a pourtant pas de fatalité

Mots-Clés

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !