Un avocat proche d’Hillary Clinton poursuivi pour avoir tenté de manipuler le FBI en évoquant des liens pourtant inexistants entre Trump et la Russie | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Hillary Clinton
Hillary Clinton
©Flickr / marcn

Intox

Un avocat proche d’Hillary Clinton poursuivi pour avoir tenté de manipuler le FBI en évoquant des liens pourtant inexistants entre Trump et la Russie

Michael Sussmann prétendait avoir une preuve de la collusion de Trump avec une banque russe

Michael Sussmann, un avocat de la campagne présidentielle de 2016 d'Hillary Clinton a menti au FBI pour "manipuler" l'agence afin de nuire à Donald Trump, a estimé un tribunal selon la BBC.

Il est le premier accusé à être jugé suite à l'enquête du FBI pour savoir si Donald Trump conspirait avec la Russie M. Sussmann a plaidé non coupable.

Les accusations découlent d'une rencontre entre M. Sussmann, un avocat spécialisé dans la cybersécurité, et un agent du FBI en 2016.

M. Sussmann a présenté ce qu'il prétendait être la preuve d'un trafic Internet suspect reliant l'organisation Trump à la banque russe Alfa. Le FBI a examiné l'allégation et n'a rien trouvé de suspect.

Les procureurs affirment que M. Sussmann a menti en ne révélant pas lors de la réunion qu'il travaillait pour la campagne démocrate. L'acte d'accusation affirme qu'il prétendait ne représenter aucun client en particulier et qu'il se présentait uniquement comme un citoyen concerné.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !