UMP : les cadres veulent fixer un cap économique lors d'un "séminaire stratégique" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
UMP : les cadres veulent fixer un cap économique lors d'un "séminaire stratégique"
©

C'est du sérieux

UMP : les cadres veulent fixer un cap économique lors d'un "séminaire stratégique"

Jean-François Copé, François Fillon, Jean-Pierre Raffarin et Alain Juppé, ainsi qu'une quinzaine d'anciens ministres seront présents.

Jean-François Copé l'a annoncé depuis des semaines, "le séminaire de l'UMP est fondamental". Au cours de cette réunion programmée ce mercredi, les cadres du parti d'opposition vont en effet fixer le cap économique. Un colloque au cours duquel seront présents des anciens Premiers ministres François Fillon, Jean-Pierre Raffarin et Alain Juppé, ainsi qu'une quinzaine d'anciens ministres. Certains des responsables des cinq courants du parti seront aussi de la partie.

L'objectif a été clairement défini par le président du parti : offrir un "autre chemin" français à la fois "possible" et "indispensable". Un voeu pieux que Jean-François Copé a formulé depuis longtemps et à de nombreuses reprises. Il espère également lutter contre de grands "fléaux" comme "l'explosion des impôts qui conduit hélas à l'explosion du chômage" et à "l'appauvrissement, notamment, des classes moyennes".  

Le président de l'UMP souhaite présenter "5, 6, 7 très grandes mesures qui peuvent être prises dans un délai très rapide et peuvent poser les bases d'une nouvelle France". Au coeur de ce séminaire, le thème du travail sera central. Selon Copé, il est nécessaire de "revaloriser l'idée qu'une nation ne peut pas s'en sortir si on ne travaille pas plus". "Nous sommes étouffés par les code. Est-ce qu'on est capables de réduire en un temps record la taille de ces réglementations ?" expliquait encore le maire de Meaux sur RTL mardi. La tâche est immense et les cadres de l'UMP ont bien l'intention de se retrousser les manches pour "s'attaquer aux vrais problèmes des Français".

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !