UMP : Jérôme Lavrilleux charge Alain Juppé et François Fillon | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Jérôme Lavrilleux égratignent François Fillon et Alain Juppé
Jérôme Lavrilleux égratignent François Fillon et Alain Juppé
©Reuters

Attaque

UMP : Jérôme Lavrilleux charge Alain Juppé et François Fillon

Exclu du parti mardi, l'ancien directeur de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2012 s'est lâché au micro d'Europe 1 ce jeudi matin.

Jérôme Lavrilleux ne pardonnera pas. Exclu mardi de l'UMP après ses révélations dans l'affaire Bygmalion, l'ancien directeur de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2012 s'est lâché au micro d'Europe 1 ce jeudi matin. Ses cibles : Alain Juppé et François Fillon. Les deux dirigeants du parti n'ont pas eu une bonne attitude selon le député européen qui dénonce "quelque chose d'assez burlesque". "Michèle Alliot-Marie l'a bien résumé en refusant de se prêter à cette mascarade, en précisant que c'était une première : on exclut quelqu'un qui n'est plus membre de l'UMP. Ça me rend triste pour une famille politique à laquelle j'ai appartenu pendant 25 ans" a-t-il d'abord commencé.

Puis, il a dénoncé des "petites vengeances politiques". "Je suis désolé que des personnes oublient l'essentiel et en arrivent à certaines extrémités pour satisfaire des petites rancœurs, des petits caprices de certaines personnes qui n'ont pas accepté leur défaite aux élections internes de novembre 2012. Essentiellement François Fillon et son entourage..." dit-il avant d'ajouter avoir lu qu'un "proche de François Fillon quitterait l'UMP si Jérôme Lavrilleux n'était pas exclu, je pense qu'il a fallu lui donner satisfaction". Voilà pour l'ancien Premier ministre.

Jérôme Lavrilleux égratigne ensuite Alain Juppé. Pour lui, à l'UMP, "on réserve un traitement particulier aux uns et aux autres selon que vous êtes puissant ou selon que vous ne soyez pas aussi puissant qu'un ancien Premier ministre. Je remarque qu'Alain Juppé a été condamné de manière définitive sur des affaires liées au financement de parti politique ! Il a attendu d'être condamné définitivement pour quitter la présidence de l'UMP : jamais aucune mesure d'exclusion n'a été prononcée à son encontre" a-t-il lancé faisant référence aux problèmes judiciaires passés du maire de Bordeaux. 

De ce fait, le député européen affirme qu'il ne votera pas pour Alain Juppé à la primaire de 2016. Son choix se portera plutôt sur Nicolas Sarkozy à qui il ne reproche rien de particulier selon ses dires. Ce que veut Jérôme Lavrilleux désormais, c'est continuer de pouvoir "se regarder dans la glace". Lui pourra le faire, "ce n'est pas le cas de tout le monde" lâche-t-il pour finir. La rancoeur est tenace.


Jérôme Lavrilleux : "Des accusations professées...par Europe1fr

lu sur Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !