UMP : François Fillon aurait fait payer au parti ses allers-retours en hélicoptère | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
En 2006 et 2007, François Fillon s'est fait payer par l'UMP des allers-retours à plus de 14 000 euros pour l'un des quatre voyages et 6 500 euros pour les trois autres.
En 2006 et 2007, François Fillon s'est fait payer par l'UMP des allers-retours à plus de 14 000 euros pour l'un des quatre voyages et 6 500 euros pour les trois autres.
©Reuters

Et c'est reparti !

UMP : François Fillon aurait fait payer au parti ses allers-retours en hélicoptère

Selon Le Lab d'Europe 1, qui s'est procuré les factures, en 2006 et 2007, l'ancien Premier ministre s'est vu offrir par l'UMP des allers-retours à plus de 14 000 euros pour l'un des quatre voyages et 6 500 euros pour les trois autres.

Après les factures des billets d'avions de Madame Copé et des conversations téléphoniques de Rachida Dati, voici venues celles des trajets en hélicoptère privatif et en Falcon de François Fillon. Selon Le Lab d'Europe 1, qui s'est procuré les factures, en 2006 et 2007, l'ancien Premier ministre s'est fait payer par l'UMP des allers-retours à plus de 14 000 euros pour l'un des quatre voyages et 6 500 euros pour les trois autres. A l'époque, François Fillon est pourtant seulement sénateur et conseiller politique du patron de l'UMP Nicolas Sarkozy, alors candidat à la présidentielle.

Le 6 octobre 2006, François Fillon part de Biarritz pour se rendre à Madrid pour représenter le candidat Sarkozy à l'occasion d'une convention du parti de la droite locale. Il rentre ensuite à Paris. L'aller-retour a lieu en Falcon 10, un avion privatif qui coûte 14 200 euros le voyage à l'UMP. Un mois plus tard, François Fillon se fait offrir un vol "Paris-Grenoble-Le Mans-Paris" en Beechcraft 200 pour aller inaugurer la permanence de Fabien de Sans-Nicolas, jeune candidat aux législatives. L'UMP débourse alors 6 435 euros. Six mois plus tard, alors fraichement Premier ministre, il utilise un hélicoptère AS365N de la société Hélifrance pour aller au Mans pour la modique somme de 6 593 euros, encore aux frais de l'UMP. François Fillon répond alors à l'invitation des fermiers de Loué.

Six mois plus tard, il reprend le même hélicoptère, pour 6 541 euros, cette fois. Mais il est alors candidat aux élections législatives, dans la 4e circonscription de la Sarthe. Son entourage justifie donc ce  déplacement en invoquant sa campagne électorale : "C'est tout de même assez normal que pour une campagne législative ce soit l'UMP et pas Matignon qui paye. Le contraire aurait été inacceptable et condamnable. On n'a pas à juger du caractère exagéré ou pas de ces dépenses. A l'époque, on est dans une dynamique de campagne...", dit-on au Lab.

Et ce dernier de conclure que la campagne aura tout de même coûté à son parti 13 000 euros, rien qu'en transports quand un aller Paris-Le Mans prend moins d'une heure en TGV.  En avril dernier, l'Express avait déjà parlé de ces trajets entre Paris et Le Mans. 

A LIRE AUSSI- Comptes de l’UMP : qui seront les bénéficiaires et les perdants du grand nettoyage ?

 

Lu sur Le Lab d'Europe 1

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !