Ukraine : pas d'accord de cessez-le-feu malgré une rencontre Poutine-Porochenko | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Ukraine : pas d'accord de cessez-le-feu malgré une rencontre Poutine-Porochenko
©

Négociations

Ukraine : pas d'accord de cessez-le-feu malgré une rencontre Poutine-Porochenko

Le président ukrainien a évoqué des discussions "difficiles" et "quelques résultats", mais insuffisantes pour mettre fin au conflit meurtrier qui dure depuis plus de quatre mois.

Une "feuille de route" va être élaborée pour parvenir à un cessez-le-feu aussi vite que possible dans l'est de l'Ukraine. Voilà le message lancé mercredi soir  par le président ukrainien Petro Porochenko après une entrevue en tête-à-tête avec son homologue russe Vladimir Poutine à Minsk. Mais dans les faits, aucune grande avancée concrète pour une fin du conflit n'a débouché de ces pourparlers. 

Ainsi, le président ukrainien a évoqué des discussions "difficiles" et "quelques résultats", mais qui semblent insuffisants pour mettre fin à la guerre qui dure depuis plus de quatre mois entre rebelles prorusses et forces gouvernementales dans l'est de l'Ukraine. Vladimir Poutine a pour sa part déclaré que la Russie était prête à "tout faire" pour le processus de paix en Ukraine lorsque celui-ci démarrera. 

Il a toutefois minimisé les protestations de Kiev après la capture de dix soldats russes en territoire ukrainien, une incursion qui est arrivée selon Moscou "par accident". "Je n'ai pas reçu d'informations de la part du ministère de la Défense. Mais d'après ce que j'ai entendu, ils patrouillaient à la frontière et ont pu se retrouver sur le territoire ukrainien", a-t-il estimé à l'issue de cette rencontre. Et d'affirmer que des "dizaines" de soldats ukrainiens avaient eux aussi franchi par le passé la frontière pour se retrouver en Russie. "Il n'y a jamais eu aucun problème et j'espère qu'il n'y aura aucun problème avec l'Ukraine cette fois-ci", en a conclu Vladimir Poutine.

Enfin Petro Poronchenko et son homologue russe ont affirmé que de nouvelles négociations  à propos de la question du gaz allaient prochainement avoir lieu. Pour rappel, Moscou a fermé le robinet du gaz à l'Ukraine en juin en raison d'impayés et de désaccords sur le prix. Ce qui a eu pour conséquence d'accroître encore un peu plus les tensions entre les deux pays. 

Lu sur Le Monde.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !