Ukraine : 15 corps retrouvés après des tirs sur un convoi de civils près de Louhansk | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Ukraine : 15 corps retrouvés après des tirs sur un convoi de civils près de Louhansk
©

Accusations

Ukraine : 15 corps retrouvés après des tirs sur un convoi de civils près de Louhansk

Kiev accuse les insurgés pro-russes d'avoir tiré des lance-roquettes sur une colonne de civils qui fuyait les combats de Louhansk. Les rebelles, eux, renvoient à l'armée ukrainienne la responsabilités de ces tirs.

En Ukraine, quinze corps ont été découverts sur le site où un convoi de civils fuyant les combats de Louhansk, dans l'est, a été bombardé lundi 18 août, a annoncé un porte-parole de l'armée ukrainienne. "Les recherches se sont poursuivies dans la nuit et continueront aujourd'hui", a ajouté Andriy Lissenk ce mardi 19 août. L'armée et les séparatistes pro-russes, qui s'affrontent dans ce secteur, se renvoient la responsabilité des tirs.

Les autorités ukrainiennes assurent que les insurgés pro-russes avaient tiré avec des lance-roquettes multiples Grad sur cette colonne de réfugiés, provoquant alors la mort "de dizaines" de civils près du bastion rebelle de Lougansk. Selon Ban Ki-moon, ces informations sont "très inquiétantes". Le secrétaire général de l'ONU a demandé à ce que les civils puissent quitter les zones des combats en toute sécurité.

Selon Andriï Lyssenko, cette colonne se trouvait sur la route entre Khriachtchouvate et Novosvitlivka dans un "couloir" humanitaire déjà emprunté par plus de 1 800 personnes. La colonne est tombée "en pleine zone de combats" alors que les rebelles menaient une contre-offensive. Les rebelles, quant à eux, ont nié avoir tiré sur des réfugiés.

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !