Turquie : les recours contre le référendum rejetés | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Turquie : les recours contre le référendum rejetés
©REUTERS/Umit Bektas

Mauvaise pente

Turquie : les recours contre le référendum rejetés

Le Haut-Conseil électoral turc (YSK) a rejeté les recours déposés par l'opposition, qui souhaite l'annulation du référendum d'Erdogan.

Les Turcs ont voté ce dimanche sur une révision constitutionnelle visant à remplacer le système parlementaire par un système présidentiel, afin de donner les pleins pouvoirs au président Recep Tayyip Erdogan. Approuvé d'une courte majorité, avec un peu plus de 51% des voix en faveur du "oui", le référendum a été critiqué par les observateurs européens et les partis d'oppositions, qui ont déposé des recours.

Ceux-ci ont été rejetés mercredi par le Haut-Conseil électoral turc (YSK). Dix membres de l'YSK ont voté contre l'annulation du vote et un a voté en faveur, selon la chaîne privée NTV.

L'opposition dénonce notamment la décision du Haut-Conseil électoral de valider les bulletins de vote non marqués du sceau officiel des autorités électorales. Les deux principaux partis d'opposition, le CHP (social-démocrate) et le HDP (prokurde), avaient dénoncé des "manipulations" lors du scrutin.

Devant les critiques des observateurs européens et du Conseil de l'Europe, qui ont dénoncé un scrutin "pas à la hauteur des critères" européens, le président Erdogan leur a demandé de "rester à leur place". "Nous ne voyons et nous ne tenons pas compte de tout rapport que vous pourriez préparer", a-t-il ajouté.

Lu sur BFM TV

Le sujet vous intéresse ?

À Lire Aussi

Referendum en Turquie : Erdogan va maintenant devoir assumer sa toute puissance et délivrer les résultats économiques et sociaux attendus par les Turcs Et au delà de la simple condamnation morale, que peut vraiment faire l’Union européenne pour équilibrer ses relations avec la Turquie de Recep Tayyip ErdoganErdogan aux observateurs européens : "restez à votre place !"

Mots-Clés

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !