Trop intelligent pour être policier ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Trop intelligent 
pour être policier ?
©

Circulez, y a rien à voir

Trop intelligent pour être policier ?

La police du Connecticut, aux États-Unis, ne sélectionne pas les candidats ayant obtenu un trop bon score au test d’intelligence.

Robert Jordan voulait devenir gardien de la paix à New-London, dans le Connecticut. En 1996 il a donc passé, comme tous les autres candidats, un test d’intelligence et obtenu un résultat de 33 (ce qui équivaut à un Qi de 125). Manque de chance, la police ne retient que les candidats ayant obtenu entre 20 et 27 à cet examen. Conclusion : Robert Jordan est trop intelligent pour devenir policier.

Persuadé d’être victime de discrimination, le candidat malheureux a intenté un procès à la ville. La cour d’appel de New-York vient de confirmer le verdict déjà prononcé : cette politique a "une base rationnelle". La police applique en effet le même standard à tous les candidats, arguant du fait que des policiers trop intelligents risquent de s’ennuyer et de démissionner après une formation coûteuse.

Robert Jordan n’ira pas plus loin dans son action judiciaire, mais il reste persuadé d’être victime de discrimination. "Je maintiens que nous n’avons pas plus de contrôle sur notre intelligence de base que sur la couleur de nos yeux et notre sexe", a-t-il déclaré après le verdict de la cour d’appel.

La plupart des policiers de New-London ont obtenu 21 ou 22 au test d’intelligence, ce qui équivaut à un QI de 104. Robert Jordan, lui, est devenu gardien de prison.

Lu sur ABC news

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !