Travail dominical : condamnation de Castorama et Leroy Merlin | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Travail dominical : condamnation de Castorama et Leroy Merlin
©

Stop

Travail dominical : condamnation de Castorama et Leroy Merlin

Les enseignes vont devoir cesser d'ouvrir 15 magasins le dimanche dans la région parisienne.

C'est la guerre des enseignes. Le tribunal de commerce de Bobigny vient de condamner Castorama et Leroy Marlin à cesser d'ouvrir 15 magasins le dimanche. Un juge des référés avait été saisi par Bricorama en juillet dernier. Le groupe s'estimait lésé et accusait les enseignes de bricolage de lui faire une concurrence déloyale en ouvrant ses magasins franciliens le dimanche. Un jour au cours duquel ils réalisaient jusqu'à 25% de leur chiffre d'affaires hebdomadaire.

Le tribunal a assorti sa décision d'une astreinte provisoire de 120 000 euros par magasin et par dimanche en cas de non respect de la décision de justice par Castorama (six magasins sur dix concernés) ou par Leroy Merlin (neuf enseignes sur douze touchées). La question du travail dominical fait actuellement débat depuis l'interdiction faite à Sephora d'ouvrir son magasin des Champs-Elysées après 21 heures.

Nathalie Kosciusko-Morizet (UMP) en a également fait un thème de la campagne municipale, affirmant qu'ouvrir le dimanche "permettrait de créer 10 000 emplois supplémentaires". Les présidents de comité des artères parisiennes émaillées de boutiques de luxe ont également publié une tribune sur le site du Monde dans laquelle ils plaident en faveur de l'ouverture dominicale des magasins.

 

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !