Pour Thomas Hollande, "il n'y a plus la même ferveur qu'il y a cinq ans" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Pour Thomas Hollande, "il n'y a plus la même ferveur qu'il y a cinq ans"
©

Balance

Pour Thomas Hollande, "il n'y a plus la même ferveur qu'il y a cinq ans"

Pour le fils aîné, l'engouement suscité par Ségolène Royal s'est mué en simple "curiosité" pour François Hollande...

Thomas Hollande, l’aîné des quatre enfants de l’ancien couple François Hollande et Ségolène Royal a un rôle actif dans la campagne de son père. Il a répondu aux questions du quotidien le Parisien dans une interview publiée ce week-end. Parmi les réponses données ce sont glissées quelques perles.

Le fils du candidat considère par exemple que "François Hollande n’a pas encore réussi à établir un pont avec les quartiers populaires, contrairement à 2007 avec Ségolène Royal". Et, selon lui, la ferveur qui accompagnait la candidate socialiste en 2007 n’est de plus de mise maintenant…  "Même si je note que les meetings sont pleins, il n’y a pas la même ferveur, le même engouement. Il y a cinq ans, les gens venaient déjà convaincus aux meetings de Ségolène Royal. Là, je parlerais plutôt de curiosité."

Mais pour autant, il considère que depuis le meeting du Bourget de François Hollande, "les gens le regardent différemment. Il a réussi à faire taire les doutes, y compris au sein du PS, sur son absence de stature présidentielle. Le François Hollande d’il y a trois mois n’est plus le François Hollande d’aujourd’hui. Il a effectué un travail sur lui-même, sur sa façon de s’exprimer. Ce travail de présidentialisation a été réussi."

Lu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !