Thierry Breton désigné pour la Commission européenne après le rejet de Sylvie Goulard | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Thierry Breton désigné pour la Commission européenne après le rejet de Sylvie Goulard
©ERIC FEFERBERG / AFP

Candidatures

Thierry Breton désigné pour la Commission européenne après le rejet de Sylvie Goulard

Emmanuel Macron a proposé la nomination de Thierry Breton comme membre de la Commission européenne. Selon L'Elysée, Ursula von der Leyen, la future présidente de la Commission, approuverait ce choix.

Après le rejet de la candidature de Sylvie Goulard pour le poste de commissaire français, Emmanuel Macron a proposé ce jeudi 24 octobre de nommer l'ancien ministre Thierry Breton comme membre de la Commission européenne. 

L'Elysée a publié un communiqué : 

"Si nous proposons ce candidat, c'est qu'il convient". 

Thierry Breton s'est exprimé auprès de l'AFP

"Je suis très honoré de la confiance qui m'est accordée".

Il a indiqué qu'il se consacrait "dès à présent à la préparation des auditions auprès des commissions compétentes du Parlement européen". 

Le Commissaire français devrait conserver le portefeuille prévu initialement : le marché intérieur, la politique industrielle, le numérique, la défense et l'espace. Selon l'Elysée, "Thierry Breton a des compétences fortes dans tous les domaines couverts par le portefeuille, compte tenu de son expérience en tant que PDG de grands groupes, et il a une légitimité forte en tant qu’ancien ministre des finances".

Thierry Breton, ancien PDG de France Télécom et proche de Jacques Chirac, connaît bien l'industrie et a une expérience dans la vie politique. Thierry Breton était à la tête d'Atos, un groupe spécialisé dans le numérique depuis 2009.

Le parcours de Thierry Breton entre le public et le privé a néanmoins suscité des réactions dans la classe politique. Des soupçons de conflits d'intérêts et de possibles blocages au Parlement européen sont évoqués.    

Selon Yannick Jadot eurodéputé EELV sur BFMTV, "Thierry Breton est président d'Atos, c'est une société du numérique qui touche des subventions européennes (...) et dans son portefeuille, qu'est-ce qu'on a ? Le numérique. Donc on va avoir un souci de conflit d'intérêts".

Manon Aubry a publié un message sur Twitter sur cette possible nomination de Thierry Breton : "Un patron du CAC 40, dont l'entreprise reçoit des millions de subventions européennes ! Niveau prévention des conflits d'intérêt, c'est pas encore ça !". 

Selon l'Elysée, "monsieur Breton a toujours fait preuve de rigueur pour éviter tout conflit d'intérêts"

Thierry Breton sera auditionné par la commission parlementaire des affaires juridiques. Atos a annoncé qu'il allait être remplacé à la direction générale du groupe à partir du 1er novembre. L'actuel directeur général délégué Elie Girard va lui succéder.

Thierry Breton pourrait prendre ses fonctions à la Commission européenne le 1er décembre prochain, selon des informations de Courrier international.

Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !