Theresa May propose de repousser le Brexit au 30 juin | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Theresa May propose de repousser le Brexit au 30 juin
©OLIVIER HOSLET / POOL / AFP

Négociations

Theresa May propose de repousser le Brexit au 30 juin

La Première ministre britannique a adressé une lettre au président du Conseil européen Donald Tusk. Selon des informations de la BBC, Theresa May souhaite obtenir un nouveau délai pour le Brexit jusqu'au 30 juin. Un sommet européen exceptionnel doit se dérouler le 10 avril prochain. La question du Brexit sera au cœur des discussions.

Nouveau rebondissement dans la crise du Brexit au Royaume-Uni. Dans une lettre adressée au président du Conseil européen Donald Tusk, ce vendredi 5 avril, la Première ministre britannique vient de dévoiler son souhait de prendre une décision forte. 

Theresa May propose de reporter le Brexit au 30 juin 2019. Elle précise dans sa lettre que si un accord de sortie était trouvé avant cette date, cette extension pourra être interrompue plus tôt. Donald Tusk s'était déjà exprimé sur la possibilité d'un report "flexible" allant jusqu'à 12 mois, d'après un haut responsable européen. 

Des négociations vont se poursuivre afin d'éviter le scénario d'une sortie sans accord du Royaume-Uni de l'Union européenne. La perspective d'un "No Deal" est redoutée sur le plan économique et pour l'avenir du Royaume-Uni. L'accord de divorce conclu par Theresa May avec Bruxelle a déjà été rejeté trois fois au Parlement britannique. 

La question du Brexit a été abordée par les têtes de liste des différents partis politiques français aux élections européennes lors du débat organisé sur France 2 ce jeudi soir. Les conséquences sur les emplois en France et l'impact catastrophique du Brexit sur la filière de la pêche française ont été évoqués. 

En l'absence de "plan clair", la France juge "prématurée" la demande de report du Brexit formulée par Theresa May, annonce l'Elysée aux agences AFP et Reuters.

BBC

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !