Théories d'Einstein et de Newton : un lycéen de 15 ans remet tout en cause | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Un lycéen de 15 ans a remis en cause la théorie d'Einstein concernant l'astrophysique
Un lycéen de 15 ans a remis en cause la théorie d'Einstein concernant l'astrophysique
©DR

Jeune génie

Théories d'Einstein et de Newton : un lycéen de 15 ans remet tout en cause

Des chercheurs, dont un lycéen de 15 ans et son père, ont découvert que la galaxie géante d'Andromède était entourée d'un disque de galaxies naines remettant en cause les théories d'Einstein et de Newton.

Albert Einstein n'a qu'à bien se tenir. Alors qu'il était en stage à l'observatoire de Strasbourg en compagnie de son père, un lycéen de 15 ans nommé Neil Ibata a directement participé à la découverte de la rotation de galaxies naines autour d'Andromède. Cet élève de 1ère S issu du lycée international des Pontonniers, dans la ville alsacienne, a raconté qu'il venait "de faire un stage pour apprendre le langage informatique" quand son père lui a "proposé de mettre en pratique ce que j'avais appris pour visualiser des données qu'il avait rassemblées depuis plusieurs années avec son équipe sur la galaxie Andromède".

"J'ai demandé à mon fils de programmer une modélisation des mouvements de ces galaxies naines et en un week-end, il a découvert qu'elle formait un disque qui tournait !", a confirmé Rodrigo Ibata, son père. Cette découverte a permis à l'adolescent de faire la Une du journal scientifique britannique, Nature. Neil a affirmé que "sur le moment, je n'ai pas bien compris les implications que cela pouvait avoir". Il explique notamment dans cette recherche que les petites galaxies sont en fait rassemblées dans un disque très aplati de plus d'un million d'années-lumière de diamètre qui tourne lentement sur lui-même.

"Cela faisait plusieurs années que des astronomes prétendaient que les galaxies naines situées dans le voisinage de plus grosses structures comme Andromède ou notre Voie lactée n'étaient pas réparties de façon aléatoire", a-t-il déclaré au Figaro. Sur RTL, le père se dit fier que son fils ait remis en cause "tout un pan de l'astrophysique moderne". Son père, Rodrigo Ibata, chercheur au CNRS est d'autant plus fier que la découverte de Neil remet en cause tout un pan de l'astrophysique moderne. "La physique d'Einstein et Newton n'est pas exactement correcte", a-t-il conclu. Quant à Neil, il envisage une carrière scientifique dans la recherche.

Lu sur Lefigaro.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !