Temps légal de travail et 35 heures : "pas de remise en cause" selon Valls, Macron rétropédale | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Temps légal de travail et 35 heures : "pas de remise en cause" selon Valls, Macron rétropédale
©Reuters

Statu quo

Temps légal de travail et 35 heures : "pas de remise en cause" selon Valls, Macron rétropédale

Lors d'une visite d'un centre d'apprentis à Châlons-en-Champagne, ce vendredi, le Premier ministre a gentiment recadré son ministre de l'Economie.

Manuel Valls a été obligé de réagir. Après la sortie (polémique à gauche) d'Emmanuel Macron sur les 35 heures lors de l'université d'été du Medef, le Premier ministre a effectué une mise au point alors qu'il est ce vendredi à Châlons-en-Champagne. Le chef du gouvernement a indiqué qu'il n'y aurait pas de "remise en cause du temps légal de travail et des 35 heures". "Les Français n'ont rien à faire avec les polémiques qui tirent vers le passé. Il n'y aura pas de remise en cause du temps de travail et des 35 heures. (...) Les vrais sujets sont l'emploi et la croissance" a-t-il précisé.

Le Premier ministre a également recadré gentiment son ministre de l'Economie. "Les petites phrases font mal à la vie publique", a dit Manuel Valls lors d'une visite d'un centre d'apprentis;

Quelques minutes plus tard, Emmanuel Macron s'est de nouveau exprimé. "Je ne parlais pas des 35 heures, mais du rapport au travail (...) Le travail,il en faut plus, pas moins. C'est le plus beau combat de la gauche, car le travail, c'est le moteur de l'émancipation individuelle" a-t-il expliqué.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !