Tel Aviv sur Seine : Danielle Simonnet (Parti de Gauche) craint "que ça se passe très mal" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
La journée de Tel Aviv sur Seine programmée dans le cadre de Paris Plage ce jeudi 13 août prévoit une fête avec DJ dès 19h et distribution de falafels
La journée de Tel Aviv sur Seine programmée dans le cadre de  Paris Plage ce jeudi 13 août prévoit une fête avec DJ dès 19h et distribution de falafels
©Reuters

Les Falafels de la colère

Tel Aviv sur Seine : Danielle Simonnet (Parti de Gauche) craint "que ça se passe très mal"

La chef du Parti de Gauche dans la capitale continue de s'opposer à Anne Hidalgo autour de la fête Tel-Aviv sur Seine prévue le jeudi 13 août et espère toujours l'annulation ou la modification radicale de l'événement avec des débats sur la colonisation en Palestine.

La journée de Tel Aviv sur Seine programmée à Paris Plage jeudi 13 août continue de provoquer des tensions. Danielle Simonnet, conseillère de Paris et chef du Parti de Gauche dans la capitale s'est exprimée ce lundi sur France Inter en ces termes pour s'opposer à  nouveau à la décision de la maire de Paris Anne Hidalgo de maintenir les festivités : "Tel Aviv, c'est pas Copacabana. Tel Aviv, c'est la capitale d'Israël (…) Cette opération, pour le gouvernement israélien, est une belle opération de com' que la ville (de Paris) lui sert sur un plateau. Je crains beaucoup que ça se passe très mal et puis je pense que c'est un très mauvais message qui est envoyé".

Samedi 8 août, l'élue du Parti de Gauche avait dans son communique dénoncé "l'indécence totale de cette journée "et demandé à Anne Hidalgo soit d'annuler, soit "de modifier radicalement la manifestation" en organisant des rencontres-débats sur le conflit israélo-palestinien et la colonisation. L'élue craint désormais que l'événement se passe très mal en raison de l'opposition de nombreux internautes associés à des messages antisémites postés ce Week-end sur les réseaux sociaux avec le hashtag #TelAvivSurSeine.

Bruno Julliard, adjoint Culture d'Anne Hidalgo est monté au créneau dimanche pour défendre la journée et appelle à ne pas faire "l'amalgame entre la politique brutale du gouvernement israélien et Tel Aviv, ville progressiste". L'association Europalestine veut manifester "toute la journée de jeudi si nécessaire" pour protester contre l'événement tandis que les associations communautaires juives comme le CRIF appellent à se rendre massivement à la fête. Sur Facebook, la page ''Soutien à Tel Aviv" affiche ce lundi près de 2100 fans tandis que la pétition contre la fête rassemble 10 000 personnes.  

Selon le Figaro, un dispositif de sécurité exceptionnel a été mis en place par la préfecture de police de Paris prévoyant un rajout de 300 policiers et gendarmes en renfort soit un doublement du dispositif initialement prévu pour la fête. 

Lu sur Lexpress.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !