La taupe présumée de Wikileaks devant la justice | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
La taupe présumée de Wikileaks devant la justice
©

Top secret

La taupe présumée de Wikileaks devant la justice

Le jeune soldat américain Bradley Manning comparaît pour la première fois devant un tribunal militaire, après 18 mois d'incarcération.

C’est devant un tribunal militaire à Fort Meade, dans le Maryland, que l’audience préliminaire se tiendra. Une première étape avant la cour martiale.

Soupçonné d’être la taupe de Wikileaks, Bradley Manning aurait fourni plusieurs centaines de milliers de documents militaires secrets sur les guerres en Irak et en Afghanistan au site Wikileaks. Parmi lesquels une vidéo datant de 2007, à Bagdad, en Irak. On y voit un hélicoptère américain tirer sur un groupe d’Irakiens présumés armés. Deux enfants et deux journalistes de Reuters seront tués.

Ces révélations ont été immédiatement condamnées par le gouvernement américain, qui les jugeaient dangereuses pour la sécurité du pays.

Au cours de l’audience préliminaire, les conditions de détention du soldat, lorsqu’il était incarcéré à la prison de Quantico devraient être évoquées. Le tribunal devrait également se prononcer sur la liste des témoins fournie par la défense. Une cinquantaine de noms, dont le président Barack Obama, la secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton, ou encore l’ex-chef du Pentagone, Robert Gates. Mais avant même que le tribunal militaire ne tranche, le gouvernement s’est déjà opposé à la quasi-totalité de cette liste.

Incarcéré depuis 18 mois, Bradley Manning est aujourd’hui accusé de "collusion avec l'ennemi", "diffusion de renseignements militaires", "publication sur internet de renseignements en sachant qu'ils seront accessibles à l'ennemi", "fraude et violation du règlement militaire", selon un communiqué de l’armée.

Si le chef d’accusation "collusion avec l’armée" est passible de la peine de mort, la justice militaire n'envisage pas de la requérir. En cas de passage devant la cour martiale, Bradley Manning, qui fêtera samedi son 24ème anniversaire, risque néanmoins la prison à vie.

Lu sur BBC News

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !