Taubira comparée à un singe : Anne-Sophie Leclère juge sa sanction "disproportionnée" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Taubira comparée à un singe : Anne-Sophie Leclère juge sa sanction "disproportionnée"
©

Désarroi

Taubira comparée à un singe : Anne-Sophie Leclère juge sa sanction "disproportionnée"

"ll est clair et net que je n'irai pas en prison pour ça. Oui, je regrette les propos, ils étaient maladroits. Mais je ne pense pas que ça vaut une peine de prison ferme", a confié la jeune femme à Europe 1.

Anne-Sophie Leclère est atterrée par la lourdeur de la sanction. Mardi 15 juillet, l'ex-élue FN a été condamnée à 9 mois de prison ferme, 5 ans d'inéligibilité et une amende de 50 000 euros pour avoir comparé Christiane Taubira à un singe. Sur sa page Facebook était publié un photomontage montrant un petit singe à côté de la garde des Sceaux, accompagné de la légende "à 18 mois" et "maintenant". Contactée par Europe 1, Anne-Sophie Leclère juge sa peine "disproportionnée".

"Je ne sais même pas sur quoi j'ai été jugée. Le photomontage diffusé sur Facebook, ce n'est pas moi qui l'ai fait. Cette photo circulait depuis deux ans sur Facebook, des milliers de Français l'ont reçu, elle tourne encore sur Facebook, on me l'a envoyée, je ne savais même pas qu'elle était sur ma page. Je n'ai jamais insulté Madame Taubira de singe. Et aujourd'hui, je suis condamnée à neuf mois ferme", déplore la jeune femme. Interrogée par Envoyé spéciale à l'époque de la polémique, Anne-Sophie Leclère s'était embourbée dans des justifications douteuses mais n'avait jamais traité directement de singe la ministre de la Justice. "Ça n’a rien à voir avec du racisme. Un singe ça reste un animal, un Noir c’est un être humain. J’ai des amis qui sont noirs, ce n'est pas pour cela que je leur dis que c’est des singes", s'était-elle maladroitement justifiée. 

Désormais, Anne-Sophie Leclère se dit dépassée par l'ampleur des événements. "Aujourd'hui, on me sort que j'ai fait le photomontage, que je suis raciste. On me fait passer pour la plus grande criminelle de France, en me condamnant à neuf mois ferme. Je ne sais pas où on va". En dépit sa condamnation à de la prison ferme, elle essaye de se convaincre qu'elle n'ira pas derrière les barreaux. "Il est clair et net que je n'irai pas en prison pour ça. Oui, je regrette les propos, ils étaient maladroits. Mais je ne pense pas que ça vaut une peine de prison ferme." Enfin, l'ex-élue FN a déclaré à Europe 1 que, si elle n'avait pas assisté à son procès à Cayenne, en Guyane, la semaine dernière, ce n'était pas par indifférence mais par manque d'argent. "J'étais jugée en Cayenne alors que je ne pouvais pas me déplacer là-bas parce que ça coûte bien trop cher", a expliqué celle qui vient pourtant d'être condamnée à 50 000 euros d'amende.

Anne-Sophie Leclère s'est également exprimée sur BFM TV.

Lu sur Europe1.fr

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !