Tatouages en couleur : ils pourraient être interdits au 1er janvier | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Tatouages en couleur : ils pourraient être interdits au 1er janvier
©

Les professionnels voient rouge

Tatouages en couleur : ils pourraient être interdits au 1er janvier

L'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) demande l'interdiction de 59 colorants soupçonnés d'être nocifs.

A compter du 1er janvier 2014, les tatoueurs pourraient se voir interdire la couleur. En cause : un arrêté du ministère de la Santé, publié en mars à la demande de l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM), qui bannit 59 colorants sur 153 utilisés dans les encres de tatouage "pour des raisons de sécurité". L'ANSM estime en effet ne pas avoir "de données suffisantes à ce stade pour s'assurer de leur innocuité".

"Si l'arrêté est maintenu, ce sont tous les tatoueurs professionnels qui risquent de devoir fermer boutique au profit de tatoueurs clandestins qui officient à domicile et sans aucune précaution sanitaire et qui s'approvisionnent en pigments en Chine mais ne sont jamais inquiétés", a mis en garde Tin-Tin, président du Syndicat français des artistes tatoueurs (SNAT). "Neuf encres de couleur sur dix utilisées sont concernées alors qu'il s'agit d'un principe de précaution et qu'aucun problème particulier n'a été constaté sur les personnes tatouées", a déploré Grenouille, secrétaire du SNAT.

Les tatoueurs ont obtenu un délai avec la suspension jusqu'au 1er janvier de l'arrêté ministériel. D'ici là, "de nouvelles analyses toxicologiques" doivent être "menées sur les pigments incriminés", a expliqué Tin-Tin.

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !