Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France

Volte-face

Tariq Ramadan avoue "avoir menti" et dévoile des SMS pour appuyer sa nouvelle stratégie de défense

Les SMS envoyés par l'une de ses accusatrices prouveraient, selon l'avocat de Tariq Ramadan, que la relation était "consentie".

Entendu par les juges d'instruction, lundi 22 octobre, Tariq Ramadan avait reconnu "avoir menti" et avoir eu des relations sexuelles avec Henda Ayari et Christelle (le prénom a été changé), ses deux accusatrices. Ce revirement fait suite à la découverte de 399 SMS dans le téléphone d'une des plaignantes et laissant peu de doute sur la réalité d'un rapport sexuel entre Tariq Ramadan et elle.

L'islamologue nie cependant toujours le viol et FranceInfo a dévoilé des SMS envoyés par Henda Ayari censés prouver que ces relations étaient "consenties" voire "souhaitées". On peut notamment y lire : "Viens chez moi je vais te faire oublier toutes les autres", "viens chez moi chéri, qu'on se fasse du bien, on en a besoin" ou "Je suis ta petite chienne rien qu'à toi".

Très offensif envers les plaignantes, Me Marsigny, l'avocat de Tariq Ramadan affirme que ces messages "changent tout" et invalident la thèse du viol. 

 
Lu sur France Info
Commentaires
Nos articles sont fermés aux commentaires.