Syrie : quand Paris collabore avec l'armée russe pour acheminer de l'aide humanitaire | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Syrie : quand Paris collabore avec l'armée russe pour acheminer de l'aide humanitaire
©ALAIN JOCARD / AFP

Rapprochement international

Syrie : quand Paris collabore avec l'armée russe pour acheminer de l'aide humanitaire

Ce mercredi, "Le Monde" rapporte que dans la nuit du 20 au 21 juillet, un avion militaire russe a acheminé de l'aide alimentaire fournie par Paris et destinée la Syrie.

Le quai d'Orsay change son fusil d'épaule. Comme le rapporte Le Monde, 50 tonnes d'aide humanitaire ont été acheminées en Syrie par un avion militaire russe. Ces "médicaments, tentes, couvertures et accessoires de cuisine", selon le quotidien, ont été fournis par la France puis chargés sur un Antonov 124 sur l’aéroport de Châteauroux. Le convoi est destiné aux habitants de la Ghouta, dans la banlieue de Damas, une région reprise par le régime de Damas au printemps "à l’issue de huit semaines de bombardements dévastateurs menés de concert avec l’aviation russe, qui ont tué 1 600 civils", précise le journal.
 
Si le ministère des Affaires étrangères plaide des considérations d'efficacité, la communauté humanitaire, tout comme l'opposition syrienne, sont vent debout. "C’est un changement de cap ahurissant. Le matériel livré justifie-t-il ce mélange des genres, entre humanitaire et militaire, qui contrevient aux principes de notre profession ?", s'interroge, dans des propos rapportés par Le Monde, un responsable d’ONG, très impliqué dans le dossier syrien.
 
Dans le même temps, alors que le Quai d'Orsay affirme que le chargement a été remis directement aux Nations unies, le bureau des affaires humanitaires de l’ONU (OCHA) à Damas déclare que cette aide a été déposée dans les entrepôts du Croissant-Rouge arabe syrien (SARC), qui la livrera ensuite dans la Ghouta, en accord avec le gouvernement syrien. Pour un expert onusien, ce convoi humanitaire envoyé par Paris est "une manière pour les Français de revenir dans le jeu au Proche-Orient. Ils ont essayé avec les Etats-Unis et ça n’a pas marché, car Trump veut se désengager. Donc soit ils traitent avec les Russes, soit ils restent dans leur coin."
Vu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !