Syrie : un cessez-le-feu "total" entrera en vigueur à minuit | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Syrie : un cessez-le-feu "total" entrera en vigueur à minuit
©GEORGE OURFALIAN / AFP

Négociations

Syrie : un cessez-le-feu "total" entrera en vigueur à minuit

"Trois documents ont été signés : le premier est entre le gouvernement syrien et l'opposition armée sur le cessez-le-feu sur l'ensemble du territoire syrien", a déclaré Vladimir Poutine.

Un accord de cessez-le-feu total entre le régime de Damas et l'opposition armée en Syrie entrera en vigueur jeudi 29 décembre à minuit, a annoncé le président russe Vladimir Poutine, cité par des agences de presse. 

"Trois documents ont été signés : le premier est entre le gouvernement syrien et l'opposition armée sur le cessez-le-feu sur l'ensemble du territoire syrien", a déclaré Vladimir Poutine, ajoutant qu'un autre document était consacré aux négociations de paix.

D'après un communiqué publié par l'agence de presse officielle Sana, l'armée syrienne a tout de suite confirmé "un arrêt total des opérations militaires", qui entrera en vigueur jeudi à minuit, et s'appliquera à tout le pays. 

Cependant, l'accord de cessez-le-feu ne concernera pas les djihadistes du groupe terroriste État islamique, ni les combattants du Front al-Nosra, l'ancienne branche syrienne d'Al-Qaïda renommée Fateh al-Cham, précise le communiqué.

Par ailleurs, la Coalition nationale syrienne (CNS), qui constitue la principale formation de l'opposition en exil, a elle aussi salué cet accord : "La coalition nationale apporte son soutien à l'accord, et appelle toutes les parties à s'y soumettre", a fait savoir son porte-parole Ahmad Ramadan.

>>>> À lire aussi : Syrie, pétrole, rouble et... Donald Trump : bienvenue dans un monde où Vladimir Poutine a toutes les cartes pour revenir au centre de la scène internationale

 

Lu sur Le Figaro

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !