Syrie : le premier vote au Sénat aura lieu mercredi aux Etats-Unis | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Syrie : le premier vote au Sénat aura lieu mercredi aux Etats-Unis
©

Les choses s'accélèrent

Syrie : le premier vote au Sénat aura lieu mercredi aux Etats-Unis

Barack Obama a peu de temps pour convaincre des législateurs encore indécis de donner leur feu vert à une intervention militaire en Syrie.

L’annonce a été faite ce lundi soir par le chef de la majorité démocrate, Hary Reid. Le premier vote au Sénat américain sur le projet de résolution autorisant le président Barack Obama à intervenir militairement en Syrie aura lieu mercredi.

Il s’agit là d’une étape préalable à la poursuite des débats, au dépôt d’amendements et à l’éventuelle adoption finale ou non de la résolution. Ce vote permettra de donner un aperçu du soutien dont  bénéficie l'intervention dans la chambre haute du Congrès. Ainsi, la résolution pourrait bien avoir lieu d’ici la fin de la semaine.

A présent, Barack Obama a peu de temps pour convaincre des législateurs encore indécis de donner leur feu vert à une intervention militaire en Syrie.

Plus tôt dans la journée, la Russie a tenté de temporiser la situation en demandant à Bachar al-Assad de remettre ses armes chimiques sous contrôle international et de les détruire. Une requête saluée par Damas et Londres dans l’après-midi. Du coté français, la proposition russe "mérite un examen précis" annonce Paris. Tout en faisant part de son scepticisme, un proche conseiller du président Barack Obama affirme que les Etats-Unis accueilleraient favorablement tout plan qui verrait la Syrie abandonner ses armes chimiques. Le pays s'est dit près cet après-midi à étudier la proposition russe.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !