Syrie : le gouvernement prétend avoir abattu des appareils israéliens, Israël nie | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Syrie : le gouvernement prétend avoir abattu des appareils israéliens, Israël nie
©

Guerre

Syrie : le gouvernement prétend avoir abattu des appareils israéliens, Israël nie

L'armée israélienne a frappé en représailles contre des positions syriennes, mais assure que "la sécurité de l'aviation n'a à aucun moment été compromise."

L'armée syrienne a annoncé avoir abattu un avion militaire et un drone israéliens dans le sud de la Syrie et dans la province de Damas, et dit l'avoir fait à la suite d'une attaque. Israël dément l'annonce. 

"L'armée de l'air de l'ennemi israélien a mené aujourd'hui à 1 heure une agression contre l'une de nos positions militaires dans la province de Qouneitra. [...] Notre défense aérienne a riposté en abattant un avion militaire dans le sud-ouest de la province et un avion de reconnaissance à l'ouest de Saassa", a déclaré l'armée syrienne dans un communiqué repris par l'agence officielle Sana.

"Il n'y a rien de vrai là-dedans", a simplement répondu le major Arye Shalicar, porte-parole de l'armée israélienne. "Deux missiles sol-air ont été tirés de Syrie après la mission menée [par les forces israéliennes] dans la nuit contre des positions de l'artillerie syrienne. La sécurité de l'aviation n'a à aucun moment été compromise", a précisé le colonel Peter Lerner, un autre porte-parole. L'armée israélienne a précisé qu'elle a effectué un raid aérien sur "des positions d'artillerie du régime syrien dans le centre du plateau du Golan" en représailles face à "un projectile" tombé en territoire israélien.

Le gouvernement israélien tient le gouvernement syrien responsable de tout tir partant de son territoire, quelle que soit la source. Même si Israël ne prend pas part de manière active au conflit en soutenant des parties en lice--et s'efforce même de rester neutre autant que possible--, contrairement à de nombreux autres pays, Israël frappe donc parfois des positions syriennes lorsque des tirs viennent vers Israël depuis la Syrie. 

Lu sur L'OBS

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !