Syrie : l'Etat Islamique repoussé au nord de Palmyre par l'armée de Bachar el-Assad | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
la cité de Palmyre
la cité de Palmyre
©Wikimédia

Répit

Syrie : l'Etat Islamique repoussé au nord de Palmyre par l'armée de Bachar el-Assad

Tous les yeux sont braqués sur cette cité antique qui est brièvement tombée dans les mains du groupe terroriste samedi.

Palmyre peut souffler. Au lendemain des incursions de l'Etat islamique dans la ville qui abrite une importante cité gréco-romaine, classée au patrimoine historique de l'Unesco, les forces du régime syriens ont finalement réussi à repousser les djiahdites et repris plusieurs points stratégiques,selon Talal Barazi, le gouverneur de Homs, interrogé par l'AFP. 130 combattants de Daesh seraient morts dans les combats et la zone où se trouvent les trésors archélogiques n'aurait pas été atteinte par les terroristes. L'arrivée du groupe laissait craindre une destruction des vestiges car les villes et musées antiques tombés dans les mains de Daesh sont systématiquement détruits.

En revanche, le répit n'est peut-être que temporaire car la situation reste toujours confuse et les combats se poursuivent autour de la ville, cible stratégique car très médiatisée en occident. Près d'une cinquantaine de civils ont été executés par Daesh lors de son avancée dans les environs de Palmyre. 




.

Lu sur Le Monde

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !