Syrie : François Hollande veut "punir" les auteurs de l'attaque | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Syrie : François Hollande veut "punir" les auteurs de l'attaque
©

Intervention présidentielle

Syrie : François Hollande veut "punir" les auteurs de l'attaque

Le président de la République réunira mercredi un conseil de défense sur la question syrienne.

  • L'armée syrienne est soupçonnée par la communauté internationale d'avoir utilisé des gaz toxiques contre les opposants au régime de Bachar el-Assad. Les enquêteurs de l'ONU qui sont sur place ont reporté à mercredi la poursuite de leur mission.
  • Les Etats-Unis ont dit se préparer à une action militaire en Syrie si le président Obama donnait son aval.
  • Le Royaume-Uni va réunir le Parlement jeudi "sur la réponse du Royaume-Uni aux attaques à l'arme chimique".
  • François Hollande, qui s'est exprimé devant les ambassadeurs français, a déclaré : "Le massacre chimique de Damas ne peut rester sans réponse et la France est prête à punir ceux qui ont pris la décision infâme de gazer des innocents"

 


Syrie : selon Hollande, la France est prête à... par francetvinfo

18h05 : L'intervention du président de la République vient de se terminer.

17h59 : "La France entend agir en harmonie avec l'Allemagne, parce que nos deux pays sont indissociables"

17h58 : "Je souhaite que l'Europe définisse dès octobre ses propres règles de sécurité privée", sur le numérique

17h58 : "Je plaide pour une agence européenne de l'énergie"

17h57 : "Sil y a un sujet d'inquiétude sur le plan de la compétitivité (...) c'est celui de l'énergie. Nous constatons qu'il y a des écarts qui se sont creusés entre les Etats-Unis et l'Europe"

17h56 : "La crise de la zone euro est dernière nous. La crise, elle, n'est pas finie". "Nous n'y parviendrons que par une réorientation de l'Europe. Mes propositions se déclinent en trois points : simplifier, avancer, clarifier"

17h54 : "Je veux terminer sur la responsabilité de la France (...) c'est de prendre la responsabilité en Europe", "des progrès ont été accomplis", "la Grèce a été sauvé, non sans douleur", "des mécanismes de solidarités ont été introduits", "la croissance a été remise au coeur de l'agenda", "la France accueillera une deuxième conférence sur ce thème majeur de l'emploi des jeunes au mois de novembre".

17h53 : "Il y a une volonté d'aboutir et un compromis possible", sur le réchauffement planétaire

17h52 : "Je pense que nous avons la capacité de réussir à Paris là où nous avons échoué à Copenhague"

17h50 : L'autre impératif est de contenir le réchauffement climatique dans des perspectives soutenables (...) notre approche consistera à solliciter des contributions volontaires des Etats (...) La France si elle veut réussir, elle doit montrer l'exemple à travers sa propre transition énergétique et le respect de ses engagements européens".

17h49 : "Le réchauffement planétaire est resté sans réactions (...) L'idée de la conférence 2015 qui se tiendra en France est de réussir là où Copenhague a échoué"

17h47 : "La responsabilité de la France, c'est contribuer à mieux gouverner le monde", aussi de "lutter contre l'évasion fiscale".

17h46 : "J'ai le devoir d'exprimer partout notre attachement au respect des droits de l'Homme. La France s’honore à les défendre chaque fois qu'ils sont bafoués".

17h45 : Hollande va se rendre au Brésil "d'ici la fin de l'année"

17h38 : "Le français est davantage parlé que par le passé en Amérique et en Asie, faisons en sorte que ce soit aussi le cas dans les enceintes internationales"


17h37 : "Notre territoire doit être davantage attractif", et "toutes les facilités devront être accordés" pour attirer les investisseurs.

17h36 : "Pour chaque grand contrat gagné, souvent par une grande entreprise, les équipementiers, les fournisseurs, les sous-traitants français doivent eux aussi accéder au marché".

17h35 : "Les instruments de financement des exportations seront également améliorés", pour les entreprises françaises

17h32 : "La France doit fait entendre sa voix, non pas pour elle même (...) mais pour l'idée qu'elle se fait de son rôle et de l'équilibre du monde"

17h31 : "L'Iran doit faire le choix qui s'impose (...) celui de la transparence", au sujet du nucléaire iranien.

17h30 : "J'ai bien compris que rien de solide [en Méditerrannée] ne pourra se faire tant que le conflit israélo-palestinien n'aura été réglé"

17h29 : "Nous appelons les autorités egyptiennes à rétablir au plus vite la paix civile"

17h28 : "Je dénonce une fois encore les violences qui ont frappé en Tunisie des militants politiques"

17h27 : "Notre responsabilité est aussi d'accompagner les pays arabes dans leur transition"

17h26 : "C'est avant tout aux Africains d'assurer leur propre sécurité"

17h25 : "De même il est plus que temps d'agir en Centrafrique", "ce pays est hélas au bord de la 'somalisation'".

 

17h20 : La France "se veut une nation qui s'exprime au delà de ses seuls intérêts"

17h20 : "La France reconnaît la responsabilité de protéger les populations civiles que l'ONU a voté"

17h18 : "Demain je réunirai un conseil de défense"

17h17 : "Le massacre chimique de Damas ne peut rester sans réponse et la France est prête à punir ceux qui ont pris la décision infâme de gazer des innocents"

17h16 : Ce conflit "menace aujourd'hui la paix du monde"

17h15 : "C'est une ignominie de recourir à des armes que la communauté internationale a banni depuis 90 ans"

17h14 : François Hollande arrive devant les ambassadeurs

17h07 : Dans quelques minutes, François Hollande débutera son intervention devant les ambassadeurs réunis à l'Elysée.

 

Suivez son intervention en direct sur France 24 :


EN DIRECT : toute l'actu FRANCE 24 en Français par france24

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !