Succession de Theresa May : Boris Johnson arrive largement en tête au premier tour | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Succession de Theresa May : Boris Johnson arrive largement en tête au premier tour
©STF / AFP

10 Downing Street

Succession de Theresa May : Boris Johnson arrive largement en tête au premier tour

L'ancien maire de Londres, Boris Johnson, a obtenu les vois de 114 députés conservateurs. Il est arrivé largement en tête du premier tour de l'élection pour prendre la succession de la Première ministre britannique Theresa May ainsi que la tête du Parti conservateur. Le résultat définitif est attendu le 22 juillet prochain. Boris Johnson a devancé Jeremy Hunt et Michael Gove lors de ce premier tour.

Les étapes pour la succession de Theresa May ont débuté au Royaume-Uni. Boris Johnson est arrivé largement en tête lors du premier tour du scrutin pour la succession de Theresa May à la tête du parti conservateur et du gouvernement britannique. Les 313 députés conservateurs ont voté pour la première fois dans le cadre du processus qui va permettre d'élire et de nommer le successeur de Theresa May. 

Boris Johnson a récolté les voix de 114 députés conservateurs. Il est arrivé devant Jeremy Hunt (43 voix), Michael Gove (37 voix), Dominic Raab (27 voix), Sajid Javid (23 voix), Matt Hancock (20 voix) et Rory Stewart (19 voix). 

Trois candidats n'ont pas réussi à obtenir les 16 voix nécessaires pour se maintenir (Esther McVey, Andrea Leadsom et Mark Harper).

Le second tour va se dérouler mardi prochain. Le seuil fatidique sera fixé cette fois à 32 voix. 

Les adhérents du parti Tory pourront ensuite départager les deux derniers candidats encore dans la course. Une fois que les membres du Parlement auront arrêté leur choix sur les deux premiers candidats les plus plébiscités, l'ensemble des adhérents du parti conservateur (150.000) vont voter. 

Le résultat définitif est attendu dans le courant de la semaine du 22 juillet. 

Boris Johnson apparaît donc comme le principal favori après les résultats de ce premier tour. 

L'ancien maire de Londres Boris Johnson a récemment affirmé que le Royaume-Uni quitterait l'Union européenne le 31 octobre prochain, que l'accord soit négocié ou pas. Boris Johnson a également menacé de ne pas payer la facture du Brexit. Il a indiqué que s'il était Premier ministre, il refuserait que le Royaume-Uni paye les 40 à 45 milliards nécessaires pour la sortie. 

BBC

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !