Succession d'Aubry au PS : Harlem choisi, bientôt un premier secrétaire nommé Désir | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Le numéro deux du Parti socialiste l'a emporté sur le député de Paris Jean-Christophe Cambadélis.
Le numéro deux du Parti socialiste l'a emporté sur le député de Paris Jean-Christophe Cambadélis.
©Reuters

Désir d'avenir

Succession d'Aubry au PS : Harlem choisi, bientôt un premier secrétaire nommé Désir

Harlem Désir a été choisi par Martine Aubry pour être le premier signataire de la motion majoritaire qui sera présentée devant les militants le 11 octobre.

Cette fois, c'est officiel ! Harlem Désir a été choisi par le tandem Aubry-Ayrault pour mener la motion majoritaire du PS. "Au terme d’une consultation des responsables de notre parti, signataires de notre motion, dans une volonté de rassemblement et de renouvellement, notre choix s’est porté sur Harlem Désir comme premier signataire, et Guillaume Bachelay comme deuxième signataire de notre motion "Mobiliser les Français pour réussir le changement"», écrivent le Premier ministre et la Première secrétaire. «Si les militants y adhèrent le 11 octobre, et votent pour notre candidat le 18 octobre, Harlem Désir sera le Premier secrétaire du Parti socialiste conformément à nos règles. Guillaume Bachelay en sera le numéro deux" indiquait le communiqué du parti ce mercredi matin.

Le numéro deux du Parti socialiste, bientôt 53 ans, l’emporte donc sur le député de Paris Jean-Christophe Cambadélis, qui lui disputait la place de premier signataire de la motion à vocation majoritaire préparée dès juillet par Martine Aubry et Jean-Marc Ayrault pour le congrès de Toulouse en octobre. Le député de Seine-Maritime et fabiusien Guillaume Bachelay est proposé comme numéro deux.

Ce vote ne devrait être qu’une formalité : il y a fort à parier que cinq mois après l'élection de François Hollande, les 175 000 adhérents du PS se prononceront pour la motion Aubry-Ayrault et son premier signataire. Le congrès de Toulouse (26, 27, 28 octobre) sera ensuite l’occasion de la passation de pouvoirs. Il a quelques jours, Harlem Désir s'était présenté comme "un candidat de rassemblement, de synthèse même". "Dans ce moment, on a besoin que les socialistes dans leur diversité se rassemblent et j'ai montré ma capacité à rassembler", avait-il ajouté. "Je suis le candidat de la démocratie militante, du rassemblement qui est indispensable pour soutenir le président de la République et de la poursuite de la rénovation" du PS engagée par Martine Aubry, avait-il conclu.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !