Steeve Briois désigné "élu local de l'année", malaise au PS | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Steeve Briois a été élu maire de Hénin-Beaumont en mars 2014
Steeve Briois a été élu maire de Hénin-Beaumont en mars 2014
©Reuters

Remise de prix

Steeve Briois désigné "élu local de l'année", malaise au PS

Le maire FN de Hénin-Beaumont a été consacré "élu local de l'année" par un jury de journalistes. En signe de protestation, le président de l'Assemblée Nationale, Claude Bartolone, a refusé d'assister à la remise du prix.

Le malaise est palpable aussi bien du côté du Parti socialiste que des journalistes. Mardi 27 janvier, le Trombinoscope, un annuaire qui recense les acteurs du monde politique, a décerné plusieurs prix pour récompenser "les personnalités politiques ayant marqué 2014." Ségolène Royal a été consacrée "ministre de l'année", Manuel Valls "personnalité politique de l'année", Emmanuel Macron "révélation politique de l'année"... La surprise est venue de la nomination de Steeve Briois, maire FN d'Hénin-Beaumont, dans le Pas-de-Calais, et proche soutien de Marine Le Pen, qui a reçu le prix de "l'élu local de l'année."

Un choix qui a suscité l'indignation de Claude Bartolone. Hier, le président de l'Assemblée Nationale a fait savoir qu'il n'assisterait pas à la remise du prix. "L'année politique 2014 en France aura été marquée par la propulsion visible du Front national non plus seulement dans le débat politique mais sur le plan électoral", s'est justifié le jury, présidé par Arlette chabot, dans un communiqué. "Une première" pour un élu frontiste, s'est félicilté Steeve Briois.

Lu sur L'Obs

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !