Sondage : nouvelle baisse pour Hollande à 18%, Manuel Valls inchangé à 52% | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Sondage : nouvelle baisse pour Hollande à 18%, Manuel Valls inchangé à 52%
©

Et ça continue encore et encore

Sondage : nouvelle baisse pour Hollande à 18%, Manuel Valls inchangé à 52%

La cote d’approbation du président de la République a chuté de trois points en un mois selon le baromètre Ifop pour Paris Match publié mercredi.

Chaque mois, chaque semaine, chaque jour, le constat est le même : il existe un désamour entre les Français et François Hollande. Et celui-ci est de plus en plus important. En effet, selon le dernier baromètre Ifop pour Paris Match publié ce mercredi, la cote de popularité du président de la République est une nouvelle fois en chute libre. Elle s’établit à seulement 18%, en baisse de trois points en un mois, pour atteindre son plus bas niveau depuis 2012. Manuel Valls, de son côté, est inchangé à 52% d'approbation soit 34 points au-dessus du chef de l’Etat.

Concrètement,  à la question "approuvez-vous ou désapprouvez-vous l'action de François Hollande comme président de la République", seulement 18% des personnes interrogées répondent positivement. A l’inverse 81% (+2) des Français n'approuvent pas son action. Paris Match rappelle que la cote du chef de l'Etat avait démarré à 63% d'approbation au début de son quinquennat dans ce baromètre. Depuis elle est en constante diminution mais  c'est la première fois qu'elle passe sous les 20%.

Selon l’hebdomadaire, François Hollande perd du terrain sur tous les plans : par exemple -3 points pour sa capacité "à défendre les intérêts de la France à l'étranger", mais surtout pour sa lutte contre la dette et les déficits (21% d'approbation, -4 points) et sa politique économique (18%, -4).

Manuel Valls, lui, est donc constant à 52% de bonnes opinions et 47% de mauvaises. Selon cette enquête d’opinion, le Premier ministre perd toutefois du terrain quant à sa capacité à bien diriger l'action du gouvernement (62% de oui, soit -5) et sa capacité à sortir le pays de la crise (42%, -3) . A noter qu’une majorité des Français (63%) estiment que dans une pareille situation l'opposition ne ferait pas mieux que l'exécutif actuel, contre 36% d'un avis inverse, des taux qui n'ont pas varié en un mois.

Enquête réalisée par téléphone du 30 au 31 mai  auprès d'un échantillon de 964 personnes représentatif de la population française de 18 ans et plus (méthode des quotas).

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !