Sondage : Nicolas Sarkozy à l'assaut d'Alain Juppé | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Sondage : Nicolas Sarkozy à l'assaut d'Alain Juppé
©Reuters

Petit à petit

Sondage : Nicolas Sarkozy à l'assaut d'Alain Juppé

Selon une enquête Ipsos pour "Le Point" publiée le 20 juin, on assiste également à une chute d'Emmanuel Macron et à un double record d'impopularité de Manuel Valls dans l'opinion.

Alain Juppé est toujours le favori des sondages, avec 49%. Mais en deux mois, selon le dernier sondage Ipsos pour Le Point, c'est une chute de 3 points pour l'ancien Premier ministre… au profit de Nicolas Sarkozy.

Ce dernier, en progression de 5 points, s'établit à 31% d'opinion favorable chez les personnes interrogées dans le dernier baromètre du Point.

Chez les sympathisants LR toutefois, si Alain Juppé enregistre la même baisse de 3 points en deux mois, et garde la première place, avec 70%, Nicolas Sarkozy le talonne de très près, gagnant 6 points, à 68%, devant le troisième, François Fillon, 65%.

Au classement général, l'ancien chef de l'État est encore derrière Emmanuel Macron (38%), qui accuse tout de même un gadin de 6 points suite à ses différents déboires médiatico-vestimentaires.

À noter la baisse de 2 points de François Hollande. Le chef de l'État recueille 16% d'avis favorables. Son Premier ministre, Manuel Valls, descend à 20%, battant le record-plancher précédemment établi par son prédécesseur, Jean-Marc Ayrault (21% en novembre 2013), mais aussi le record plafond d'avis défavorables, établi par… Alain Juppé en novembre 1996, avec 74%. L'actuel Premier ministre est jugé "non-satisfaisant" pour 77% des sondés.

Lire aussi : À qui tirera le premier ? Dès les résultats du référendum britannique connus, François Hollande et Nicolas Sarkozy envisagent de proposer à Angela Merkel de réformer la gouvernance européenne

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !