Sondage : François Hollande au plus bas, Alain Juppé au plus haut | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Sondage : François Hollande au plus bas, Alain Juppé au plus haut
©Reuters

Calme plat

Sondage : François Hollande au plus bas, Alain Juppé au plus haut

Selon une nouvelle étude Odoxa pour l'Express, France Inter et la presse régionale, la popularité du chef d'Etat stagne à 16%.

Si les sondages étaient infaillibles, alors la prochaine présidentielle serait pliée ! Une étude Odoxa, réalisée pour l'Express, France Inter et la presse régionale, renforce les tendances observées depuis plusieurs mois.

D'abord, la popularité de François Hollande reste inchangée, à 16% des personnes interrogées. Ce score, le plus bas, ne bouge plus depuis mai dernier. Manuel Valls s'en sort à peine mieux, avec 28% d'opinions favorables… Toujours à gauche, c'est Emmanuel Macron qui tire son épingle du jeu avec 34% d'opinions favorables (+3) mais avec le soutien principal des sympathisants de droite.

A LIRE AUSSI - Enfant prodigue : un ralliement d’Emmanuel Macron suffirait-il à sauver François Hollande ?

Justement, à droite, Alain Juppé tient toujours la corde dans la course à la primaire. Favori des Français, il obtient 73% d'opinions favorables chez les sympathisants de droite (+5%). Son rival, Nicolas Sarkozy grimpe aussi chez ces électeurs mais seulement d'un point pour une popularité à 58%. Le débat semble avoir joué puisque le maire de Bordeaux est désormais le plus crédible sur les sujets économiques (47% contre 29%) et l'écart sur les thèmes de l'immigration et de la sécurité s'est même resserré (51% contre 30%).   

Au niveau national, Nicolas Sarkozy est aussi le moins apprécié (55% d'opinions défavorables) à égalité avec Marion Maréchal-Le Pen. Si aucun candidat n'a dit son dernier mot, le fameux duel Hollande/Sarkozy s'éloigne toujours un peu plus pour la prochaine présidentielle.

Enquête réalisée auprès d'un échantillon de 1003 personne, interogée les 13 et 14 octobre sur internet, selon la méthode des quotas.

Lu sur L'Express

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !