Sofiane Hambli, le baron de la drogue, a été arrêté au Maroc | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Justice
Cette photo prise à Rambouillet montre le logo de la Police nationale. En cavale depuis le mois de mars, Sofiane Hambli a été arrêté vendredi dans une clinique de Tanger au Maroc.
Cette photo prise à Rambouillet montre le logo de la Police nationale. En cavale depuis le mois de mars, Sofiane Hambli a été arrêté vendredi dans une clinique de Tanger au Maroc.
©BERTRAND GUAY / AFP

Fin de cavale

Sofiane Hambli, le baron de la drogue, a été arrêté au Maroc

En cavale depuis le mois de mars, Sofiane Hambli a été arrêté vendredi dans une clinique de Tanger au Maroc. La justice française soupçonne Sofiane Hambli d’avoir perçu 2,5 millions d’euros pour organiser la logistique de l’importation de quatre tonnes de cannabis.

Le trafiquant de drogue Sofiane Hambli était en cavale depuis le mois de mars. Il a été arrêté vendredi dans une clinique de Tanger au Maroc où il a été admis après avoir été agressé dans les rues de la ville, selon des informations de l’AFP.

Sofiane Hambli aurait été attaqué dans une rue de Tanger à l’arme blanche, une agression avec un sabre ou une machette selon des sources officielles françaises.

Sofiane Hambli avait été mis en cause dans l'affaire ayant entraîné en 2015 la chute du patron de l'Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants, François Thierry.

Sofiane Hambli était un personnage-clé du scandale de l’importation en France de 7 tonnes de cannabis en 2015. Il était recherché dans le cadre d’une autre affaire d’importation de stupéfiants, selon une information de L’Obs.

Ce Français d’origine algérienne, âgé de 46 ans, s’est présenté à la clinique de Tanger sous de faux papiers allemands « avec une plaie de 20 centimètres à la joue » causée par « un sabre ou une machette », selon la source proche du dossier, précisant que son pronostic vital est encore « réservé ».

Indicateur phare de l’Ocrtis (Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants), l’homme est connu pour être le personnage clé dans l’enquête sur les pratiques controversées de cet office pour la répression du trafic illicite de stupéfiants.

La Direction Générale de la Sûreté Nationale marocaine (DGSN) avait annoncé samedi dans un communiqué avoir arrêté « un ressortissant français d’origine algérienne, pour son implication présumée dans le trafic international de drogue dans le cadre d’un réseau criminel organisé transnational », sans préciser son identité.

Sofiane Hambli, surnommé « La Chimère », est soupçonné par la justice française d’avoir perçu 2,5 millions d’euros pour organiser la logistique de l’importation de quatre tonnes de cannabis, des accusations qu’il avait démenties en mai via son avocat Hugues Vigier.

Placé en détention en novembre 2020 dans ce dossier, puis libéré sous contrôle judiciaire en mars dernier après une décision favorable de la Cour de cassation, Sofiane Hambli s’est vu décerner peu après un mandat de dépôt par la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Paris.

Ne s’étant pas présenté à la justice et la police ne l’ayant pas retrouvé, Sofiane Hambli était depuis considéré en cavale. Interpol avait émis un mandat d’arrêt international à son encontre, via une notice rouge, à la demande des autorités françaises.

Sud-Ouest

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !