SNCF : une interview d’Élisabeth Borne a été supprimée par "Les Echos" car trop réécrite par Matignon | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
SNCF : une interview d’Élisabeth Borne a été supprimée par "Les Echos" car trop réécrite par Matignon
©LUDOVIC MARIN / AFP

A la trappe

SNCF : une interview d’Élisabeth Borne a été supprimée par "Les Echos" car trop réécrite par Matignon

Les mots de la ministre dans cet entretien étaient pourtant "prudents", confie le journal économique.

Face à une réforme aussi critique que celle de la SNCF, alors que la mobilisation semble pour le moment massive, chaque mot du gouvernement sur le sujet est soigneusement soupesé avant d’être choisi. Parfois un peu trop ?

A la mi-mars, Les Echos n'ont pas publié un entretien avec Elisabeth Borne au sujet de la SNCF. C’est le journal économique qui le révèle à l'occasion d'un long papier ce 2 avril. "A Matignon, la volonté de contrôle sur cette ministre 'technique' peut être vexatoire", est-il écrit. "Une interview, pourtant prudente, de cette dernière a été tellement réécrite par les services du Premier ministre que les Echos refusent de la publier le 13 mars".

En clair : l’interview avait été envoyée à Matignon pour une relecture, et les services du Premier ministre ont tellement changé le sens que le journal a préféré faire l’impasse dessus. Une pratique loin d’être anodine : devant les papiers changés en profondeur, La Voix du Nord a décidé de refuser désormais toute relecture par les personnalités interrogées.

Lu sur Marianne

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !