Sénat : une trentaine de parlementaires vont constituer un groupe "En marche !" pour soutenir l'action d'Emmanuel Macron | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Sénat : une trentaine de parlementaires vont constituer un groupe "En marche !" pour soutenir l'action d'Emmanuel Macron
©Reuters

Tractations

Sénat : une trentaine de parlementaires vont constituer un groupe "En marche !" pour soutenir l'action d'Emmanuel Macron

D'après un sénateur socialiste, cité par France info, entre 17 et 18 parlementaires socialistes pourraient décider de rejoindre ce groupe.

Selon une information révélée par le site France Info mercredi 14 juin, une trentaine de parlementaires sont en train de constituer un groupe "En Marche !" au Sénat, à l'initiative su socialiste François Patriat, alors que le parti du président de la République s'apprête à remporter la majorité des sièges à l'Assemblée Nationale.

D'après un sénateur socialiste, cité par France info, entre 17 et 18 parlementaires socialistes pourraient décider de rejoindre le groupe. Plusieurs membres des Républicains (LR) "macronisables" pourraient aussi intégrer ce groupe "En Marche !" au Sénat après le deuxième tour des élections législatives.  

>>>> À lire aussi : Législatives : le grand remplacement est arrivé

"Le groupe est en préparation, mais c'est un peu le bordel (…) Il faut aller chercher les mecs un par un et certains, qui craignent pour leur réélection, attendent de voir ce qu'il va se passer", confie une source anonyme, sollicitée par France info. Au total, une trentaine de parlementaires seraient prêts à s'engager. 

"Ils disent qu'ils veulent voter tous les textes. Moi je leur réponds que le rôle d'un parlementaire, c'est peut-être de tout voter, mais c'est surtout de tout amender !", a quant à lui commenté le chef de file des sénateurs socialistes, Didier Guillaume. 

Lu sur France Info

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !