Selon Valérie Pécresse, "la métropole du Grand Paris ne sert à rien" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Selon Valérie Pécresse, "la métropole du Grand Paris ne sert à rien"
©Reuters/Charles Platiau

C'est dit

Selon Valérie Pécresse, "la métropole du Grand Paris ne sert à rien"

"Je ne comprends pas du tout l’idée de revenir à l’ancien département de la Seine et aux années 60 ! C’est totalement rétrograde" affirme-t-elle dans un entretien au Parisien.

Dans un entretien accordé au Parisien, Valérie Pécresse tire à boulets rouges sur le projet de fusion des départements de la petite couronne. Le chef de l’Etat Emmanuel Macron souhaite en effet supprimer des échelons administratifs en baissant le nombre de départements, au profit des métropoles. "Je ne comprends pas du tout l’idée de revenir à l’ancien département de la Seine et aux années 60 ! C’est totalement rétrograde" affirme la présidente de la région Ile-de-France. "C’est le Grand Paris rétréci. Toutes les études montrent que la dynamique économique dans les 10 et 15 prochaines années se fera en grande couronne : Paris perdra des emplois, stagnera en population et la croissance à deux chiffres de la population se fera en grande couronne".

Le Parisien lui demande alors si la métropole du Grand Paris est inutile. La réponse fuse : "Aujourd’hui, elle ne sert à rien, on peut le dire ! Qu’on nous juge sur nos résultats. La région, c’est +10% d’apprentis en un an, un guichet d’accueil des investisseurs post Brexit qui a 55 entreprises en prospection, un plan de rénovation des transports de plus 24 Mds€, un plan de rénovation des lycées de 5 Mds€..." liste l'ancienne ministre.

Interrogée sur la présidence des Républicains et sur un éventuel soutien de sa part, Valérie Pécresse coupe court: "Je ne soutiendrai pas de candidats et ne prendrai pas partie à cette élection".

Lu sur Le Parisien

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !