Selon Le Point, les principaux ministres de François Fillon seront... | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Selon Le Point, les principaux ministres de François Fillon seront...
©AFP

La fine équipe

Selon Le Point, les principaux ministres de François Fillon seront...

Le site de l'hebdomadaire a dévoilé plusieurs noms qui composeraient l'équipe du candidat Les républicains. Et il y a certaines surprises.

Mis à mal par le "PenelopeGate", François Fillon est cependant très loin d'avoir baissé les bras. Alors que les derniers sondages révèlent d'ailleurs un léger mieux concernant ses intentions de vote, le candidat Les Républicains réfléchit activement à son équipe en cas de victoire et d'entrée à l'Elysée. D'après des informations du Point, l'ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy aurait promis de publier d'ici au premier tour de la présidentielle les noms des quatre ou cinq titulaires des postes-clés. Et l'hebdomadaire de livrer quelques noms…

Ainsi, ce serait bien François Baroin qui s'installerait à Matignon. Le maire de Troyes aurait bénéficié du lobbysme de Nicolas Sarkozy et de Gérard Larcher, qui militent activement pour ce choix. A l'Intérieur, on retrouverait Bruno Retailleau. Ce très proche de François Fillon ne deviendrait donc pas Premier ministre, mais récupérerait un des ministères les plus stratégiques du pays.

Jean-Pierre Raffarin, doté d'un profil rassurant, se verrait confier le poste de ministre de la Défense, et Bruno Le Maire prendrait très certainement en charge les Affaires étrangères. À Bercy, Éric Woerth serait aux commandes des Finances et de l'Économie, tandis que Gilles Carrez se verrait attribué le Budget.

Problème : cette équipe est très masculine, et ce alors que François Fillon  a promis d'instaurer la parité. Mais les profils manqueraient. NKM pourrait atterrir à la Culture, note le Point, qui précise qu'elle aurait plutôt souhaité la Défense. Virginie Calmels disposerait également d'un ministère…mais pas Valérie Pécresse. Autrefois très proche de François Fillon, ce dernier semble avoir la dent dure après que cette dernière ait finalement soutenu Alain Juppé lors de la primaire.

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !