Sécurité routière : Cazeneuve favorable à "une expérimentation" de la limitation de vitesse à 80km/h | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
La vitesse sur les routes pourraient passer de 90 à 80 km/h
La vitesse sur les routes pourraient passer de 90 à 80 km/h
©Reuters

Vroum vroum

Sécurité routière : Cazeneuve favorable à "une expérimentation" de la limitation de vitesse à 80km/h

Ce lundi le Conseil national de la sécurité routière doit voter un certain nombre de mesures visant à faciliter l'obtention du permis de conduire. L'avis du CNSR est uniquement consultatif.

"Le permis sera plus facile, plus simple, et il y aura moins de délais", a promis vendredi Bernard Cazeneuve. Le ministre de l'Intérieur évoquait la réforme du permis de conduire dont les changements vont être votés ce lundi par le Conseil national de la sécurité routière (CNSR). L'objectif principal de cette rénovation : réduire les délais de passage du permis (à 45 jours d'ici deux ans, contre trois mois aujourd'hui) et de baisser son coût.

"Je vais proposer au CNSR de permettre aux jeunes de commencer à 15 ans la conduite accompagnée et de pouvoir ensuite passer le permis de conduire auto à 17 ans et demi" avait déclaré le ministre. En revanche, ceux qui n'auraient pas recours à la conduite accompagnée devraient continuer à attendre l'âge de 18 ans pour passer le permis. Le ministre a également annoncé qu'il allait proposer des cours de sécurité routière pour tous les élèves de seconde, sanctionnés par une attestation niveau 3 (ASSR 3). Pour gagner du temps Bernard Cazeneuve a émis l'hypothèse suivante : les tests du code ne seront plus nécessairement surveillés par des inspecteurs mais dès le 1er juillet des volontaires, notamment des retraités de la police et de la gendarmerie, pourront le faire.  Enfin, le temps de l'examen de conduite diminuera de trois minutes, en réduisant le nombre de manœuvres et vérifications.

>>>>>>>> A lire aussi sur le sujet : Sécurité routière : pourquoi nous avons atteint les limites des limitations de vitesse  <<<<<

Parmi les autres points que devra analyser le CNSR figure la baisse de la vitesse maximale autorisée de 90 à 80 km/h sur les routes secondaires. Une mesure qui semble avoir reçu l'aval du ministre de l'Intérieur. En effet, Bernard Cazeneuve s'est prononcé lundi en faveur d'une "expérimentation" de cette limitation de vitesses sur certains segments routiers "très accidentogènes". A l'issue d'une réunion du Conseil national de la sécurité routière (CNSR), il a estimé que cette mesure "ne peut être envisagée que de façon expérimentale et sur des segments très accidentogènes. Il faut prendre le temps de la pédagogie". "Une mesure, quelle qu'elle soit, ne peut être bien appliquée que si elle est comprise", a-t-il ajouté. Le ministre a précisé qu'il allait d'abord recevoir officiellement un rapport du CNSR, puis recevoir l'ensemble des parties intéressées au dossier, et enfin faire le point avec les préfets. Après quoi, il lancera des expérimentations de cette nouvelle limitation de vitesse sur quelques segments du réseau routier à deux voies, connus pour être particulièrement dangereux.

Il s'agit d'une mesure très impopulaire, mais qui, selon certains experts, permettrait d'épargner "entre 350 et 400 vies" chaque année. Plusieurs pétitions circulent déjà pour qu'une telle réforme ne soit pas appliquée. La baisse de la vitesse de 10 km/h sur les routes secondaires a notamment été critiquée par la Ligue de défense des conducteurs, comme le rappelle Le Point. Cette association estime que d'autres "facteurs d'amélioration de la sécurité routière comme la formation, l'entretien des infrastructures, la sécurité des véhicules ou encore l'efficacité des premiers secours" existent, au-delà de la limitation de vitesse.

Avec toutes ces mesures, le gouvernement souhaite renforcer sa lutte contre la délinquance routière et faire passer le nombre de morts sur les routes en dessous de la barre des 2 000 d'ici à 2020, contre 3 268 en 2013.

Lu sur Le Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !